Politique

Pr Shanda Tonme : «à tous ceux qui prêchent la surenchère, je veux ici redire, que ni les canons des fusils ni les diatribes incendiaires, ne remplaceront jamais la raison»

Pr Shanda Tonme : «à tous ceux qui prêchent la surenchère, je veux ici redire, que ni les canons des fusils ni les diatribes incendiaires, ne remplaceront jamais la raison»

Le Pr Shanda Tonme affirme qu’il n’y a que voie du dialogue qui est celle à adopter.

Le Pr Shanda Tonme dans une récente tribune appelle au choix de la voie du dialogue. Ils demandent aux gens qu’il ne nomme pas dans son texte, de renoncer aux canons des fusils et aux diatribes incendiaires. Il précise que ces deux choses ne pourront jamais remplacer la raison, la vérité, le besoin de paix, de dialogue entre autres.

Retrouvez ci-dessous la tribune du Pr Shanda Tonme

Ce que nous entendons par le dialogue et ce que cela devrait signifier pour nous, pour vous, pour tout le monde, afin que nous avancions réellement, surement et sereinement, devrait être clair, assez clair, suffisamment clair.

Tout sera mis sur la table, chacun pourra avoir une place avec une voix et des arguments à faire valoir. Tout est débattable et sera débattu.

Mais, qui portera le sujet, la revendication et les demandes ? Comment, où et quand devrions-nous le faire ? Qui devra faire des concessions et de quelles natures ? N’allez pas dire dehors que nous sommes devenus fous dans ce pays. Des pas ont été faits et d’autres sont à faire.

Pour tout cela, le Président, son gouvernement, les institutions, les divers organes et démembrements, sont et ont toujours été disposés. La vérité c’est ainsi.

A tous ceux qui prêchent la surenchère, je veux ici redire, que ni les canons des fusils ni les diatribes incendiaires, ne remplaceront jamais la raison, la vérité, le besoin de paix, de dialogue et de réconciliation ressenti dans les profondeurs de la société camerounaise.

Et si c’est le pouvoir et de la soif du pouvoir qui animent et mobilisent certains, donnons-nous le temps et agissons en toute transparence, surtout selon les règles, les lois et le cadrage institutionnel, parce que ça aussi, c’est légitime./.