Politique

Owona Nguini : «les kamtalibans s'étonnent du fait que je félicite le Pr Maurice Kamto»

Owona Nguini : «les kamtalibans s'étonnent du fait que je félicite le Pr Maurice Kamto»

Le Pr Mathias Eric Owona Nguini appelle les kamtalibans à faire la part des choses.

S’il y a une chose que le Pr Mathias Eric Owona Nguini voudrait faire comprendre à ceux qu’ils appellent « Kamtalibans », c’est qu’il sait dissocier Maurice Kamto président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto le Professeur agrégé en Droit. D’ailleurs, il affirme que l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018 fait partie des personnes qu’il considère comme ses maîtres. De ce fait, pour lui, il est tout à fait désolant de voir les « Kamtalibans » réagir suite aux félicitations qu’il a adressé au Pr Kamto pour son nouvel ouvrage intitulé « Traité de Droit constitutionnel et institutions politiques du Cameroun ».

«Drôles de gens, les kamtalibans. ils s’ étonnent du fait que je félicite le Pr Maurice Kamto pour son traité de droit constitutionnel et des institutions politiques du Cameroun et que je critique tonton Maurika pour sa politique erratique. quel manque de culture !!! Ces fanatiques parfois villagistes qui encensent le leader comme un gourou voire un dieu, ne s’imaginent pas qu’on puisse mettre en question sa ligne politique. Leur confort est si bas qu’ils ne savent pas que j’ai toujours considéré le Pr Kamto  comme l’ un de mes maîtres avec les Prs Bipoun, Owona ou Kontchou. De vrais incultes !!!», a écrit le Pr Mathias Eric Owona Nguini.

Rappelons que le politologue dans son texte de félicitations, a trouvé que le nouvel ouvrage du Pr Maurice Kamto est une contribution d’intérêt pour les initiés du Droit constitutionnel.

«Félicitations au Pr Maurice Kamto pour son monumental traité de droit constitutionnel et des institutions politiques du Cameroun. Nul doute qu’il s’agit d’une contribution d’intérêt pour les initiés de la chose. Une contribution supplémentaire aux travaux des publicistes et des politistes dans le domaine», avait-il écrit.