Politique

Nigeria: le chef de l'UA, Moussa Faki "condamne fermement" les violences

Nigeria: le chef de l'UA, Moussa Faki

Le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat a « fermement » condamné les « violences » à Lagos. Dans un communiqué, le diplomate tchadien a appelé à la désescalade.

« Le président de la commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat condamne fermement les violences qui ont éclaté le 20 octobre 2020 pendant des manifestations à Lagos, Nigeria et qui ont fait de multiples morts et blessés », a écrit le bureau de Faki Mahamat.

« Le président (de la commission) appelle tous les acteurs politiques et sociaux à rejeter l’utilisation de la violence et à respecter les droits humains et l’Etat de droit », selon le communiqué. M. Faki Mahamat « encourage toutes les parties à privilégier le dialogue dans le but de parvenir à une désescalade et de trouver des réformes durables et concrètes ».

Le diplomate tchadien s’est félicité de la dissolution de l’unité spéciale de la police au cœur de la contestation depuis deux semaines. Selon Amnesty international, dix personnes sont mortes au péage de Lekki, dans le Sud de Lagos, où l’armée a ouvert le feu sur des milliers de manifestants aux alentours de 19H00 (18H00 GMT) mardi. Mais le bilan du gouverneur de Lagos ne confirme pas ce bilan.