Politique

MRC: La peine de Mamadou Mota ramenée à 18 mois de prison

MRC: La peine de Mamadou Mota ramenée à 18 mois de prison

Cette décision de justice a été rendue en appel, par le Tribunal de Première Instance d’Ekounou.

C’est hier jeudi 29 octobre 2020, que le Tribunal de Première Instance (TPI) d’Ekounou a décidé, de ramener la peine de prison de Mamadou Mota le 1er vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), à 18 mois au lieu de 24 tel que rendue en septembre2019. Ayant donc déjà passé 16 mois en prison, on peut s’imaginer qu’il ne reste plus qu’un mois de détention au cadre du MRC, et qu’il peut être ou devrait être libéré en décembre 2020.

Il convient de préciser que Mamadou Mota a été déclaré non coupable de destruction de bien public, mais coupable de rébellion en groupe par la Cour d’appel du centre dans le cadre du procès lié à la mutinerie survenue à la prison centrale de Kondengui, en juillet 2019. Il y a aussi les militants du MRC appelés Serge Blanco Nana et Wilfried Siewe qui ont été reconnus non coupables de destruction de bien public comme Mota.

C’est en fait depuis le mois de juin 2019, que le 1er vice-président du MRC a été interpellé, dans le cadre des marches de son parti déclarées illégales par les autorités. Ces marches avaient été organisées par son parti politique pour réclamer une victoire à l’élection présidentielle de 2018, que Maurice Kamto affirmait que Paul Biya et le Rassemblement démocratique du Cameroun (RDPC) lui ont volé.

Cependant dans l’intervalle, en juillet 2019, Mota est accusé d’avoir conduit une mutinerie, à la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé, dans laquelle il est incarcéré. Il sera reconnu coupable et de « rébellion en groupe »  et condamné à 24 mois ans de prison en septembre 2019.

Liliane N.