Politique

Messanga Nyamding sur Radio Balafon: «Les chefs de l'Ouest ont demandé à Maurice Kamto de reconnaitre Paul Biya, comme Président de la République du Cameroun»

Messanga Nyamding sur Radio Balafon: «Les chefs de l'Ouest ont demandé à Maurice Kamto de reconnaitre Paul Biya, comme Président de la République du Cameroun»

Le militant engagé du Rassemblement démocratique du peuple camerounais Messanga Nyamding dit être solidaire des chefs traditionnels de la région de l’Ouest qui viennent de faire une déclaration en rapport avec les sujets brulants du pays.

Le Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding s’est exprimé ce matin de vendredi 27 novembre 2020 sur Radio Balafon. Il a parlé de la récente déclaration des chefs traditionnels de l’Ouest. De son passage dans cette radio privée, on retient que selon lui, que les autorités traditionnelles de l’Ouest ont demandé au Pr Maurice Kamto de reconnaître Paul Biya comme le Président de la République du Cameroun.

«Les chefs de l’Ouest ont demandé à Maurice Kamto de reconnaitre Paul Biya, comme Président de la République du Cameroun. Paul Biya, c’est le chef. Je vous rappelle que lorsqu’il arrive au pouvoir on l’avait proclamé partout chef des chefs. Les gens doivent aussi regarder Paul Biya sur le plan traditionnel. Je ne sais pas si nous aurons encore un président avec tous les pouvoirs comme Paul Biya», a déclaré le Pr Messanga Nyamding.

Sur l’objet de la déclaration des chefs traditionnels qui dans leur document de 6 pages, indiquaient que l’option militaire à montrer ses limites dans la résolution de la crise qui sévit au Nord-Ouest et au Sud-Ouest du Cameroun, le Pr Messanga Nymading se montre solidaire de ceux-ci.

«Les chefs sont la dimension sacrée du pouvoir. Les chefs sont dans leur rôle. Je suis le chef du centre administratif de Yabassi village. Ma chefferie est la chefferie la plus peuplée du département du Nkam. A ce titre, je ne peux qu’être solidaire aux chefs traditionnels de l’Ouest Cameroun, à qui je rends souvent visite. Ils ont les mêmes soucis que nous, à savoir, la paix. Nous sommes d’abord ce qu’on appelle les gardiens de la tradition. A ce titre, les chefs de l’Ouest sont dans leur rôle», a affirmé Messanga Nyamding.

Il faut noter que les chefs traditionnels de la région de l’Ouest ont demandé au parlement d’introduire le dossier du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à l’ordre du jour.

Liliane N.