Politique

Les États-Unis ne sont pas «une république bananière», Pompeo répond aux attaques

Les États-Unis ne sont pas «une république bananière», Pompeo répond aux attaques

Le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo est sorti de son mutisme pour répondre aux nombreuses attaques contre les Etats-Unis après l’intrusion des partisans de Donald Trump au Capitole.

« Cette calomnie révèle une compréhension erronée des républiques bananières et de la démocratie en Amérique. Dans une république bananière, la violence populaire détermine l’exercice du pouvoir. Aux États-Unis, les forces de l’ordre font cesser la violence populaire pour que les élus du peuple puissent exercer leur pouvoir », a écrit le puissant chef de la diplomatie américaine sur sur Twitter.

A l’en croire, « la finalisation de la certification des votes des grands électeurs (avec un ordre restauré par nos héroïques forces de l’ordre au Capitol) à 3 h 40 du matin aujourd’hui montre la force des institutions politiques américaines ».

Après ce chaos au Capitole, le monde entier a remis en cause le modèle démocratique américain. « Les résultats d’élections ne sont ainsi contestés que dans les républiques bananières – pas dans notre république démocratique », avait déclaré l’ancien président républicain George W. Bush mercredi, se disant « consterné ». Plusieurs voix dont l’ancien président Barack Obama a exprimé sa stupéfaction.