Politique

Le Mintransports donne aux usagers des astuces pour démasquer les agents véreux de prévention routière

Le Mintransports donne aux usagers des astuces pour démasquer les agents véreux de prévention routière

Dans une note rendue publique sur son support de communication en ligne, le ministère des transports donne des indices pour démasquer un agent véreux de la prévention routière. Il s’agit ainsi pour le département ministériel dirigé par Jean Ernest Ngalle Bibehe Massena d’endécoudre avec ce phénomène qui n’honore pas l’image du secteur des transports, mais surtout ouvre un boulevard au blanchissement d’argent avec un impact néfaste sur la sécurité routière qui se trouve facilement compromise.

 

Le Mintransport conseille aux usagers d’interroger quelquefois la qualité de l’agent qui effectue le contrôle sur un grand axe routier. « Demandez-lui poliment sa lettre de mission autorisant sa présence en route », indique le département ministériel dirigé par Jean Ernest Ngalle Bibehe Massena. Selon les précisions faites par le Mintransport, la période de mission d’un agent de prévention routière est signalée sur une lettre.

« Il n’y a qu’un Officier de police judiciaire à compétence spéciale du Ministère des Transports qui peut vous verbaliser ; les contrôles des agents de prévention routière du ministère des transports ne se font pas le week-end et la nuit ; les agents de prévention routière du ministère des transports sont habillés avec des polos ou des chasubles de couleur orange ; l’utilisation de la herse est interdite », précise le Ministère camerounais en charge des Transports.

Des éléments mis à la disposition des usagers de la route par le Mintransport pour leur permettre d’identifier aisément l’agent véreux de prévention routière au Cameroun dans un contexte où l’arnaque autour de cette activité est devenue monnaie courante. Face aux arnaqueurs, l’usager de la route peut donc tout simplement refuser d’être contrôlé.

Innocent D H