Politique

Joshua Osih : « les ambazoniens sont des mécréants avec des armes à feu »

Joshua Osih : « les ambazoniens sont des mécréants avec des armes à feu »

Le cadre politique du Social démocratic front soutient par ailleurs que ces derniers posent très mal leur problème.

C’est un Joshua Osih très amer que l’on découvre ce mardi 2 mars 2021, sur le plateau de la matinale d’Abk radio, un média privé émettant depuis Douala au Cameroun. Alors qu’il est l’un des signataires d’une pétition pour demander le rapatriement des camerounais (ambazoniens) logés aux Etats-Unis et qui financent la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays,  il est depuis lors traité de tous les noms d’oiseaux.

Certains ambazoniens ont même lancé un « mandat d’arrêt » virtuel contre le premier vice-président du Sdf. Sur Abk ce mardi, il estime que ceux-ci sont des mécréants et qu’il faut en découdre avec eux.  « Je tire à balles réelles sur les sécessionnistes. Les ambazoniens sont des dirigeants virtuels et des mécréants avec des armes à feu. Nous avions dès le départ, nous avons formulé le problème de manière adéquate avec une feuille de route », relève-t-il.

Fru Ndi

Au cours de l’émission, M. Osih est aussi revenu sur la vie de sa formation politique, notamment avec la retraite politique de son président national. On le sait, le 11 février 2021, Fru Ndi, avait annoncé le temps d’une conférence de presse à Yaoundé qu’il ne prendra plus part à une élection au Cameroun. Le leader historique affirmait alors qu’il passe la parole à la nouvelle génération.

Pour Osih, après ces déclarations, Fru Ndi reste l’unique patron de cette formation politique. « Ni John Fru Ndi est toujours le président du Sdf, moi je ne suis qu’un des vices présidents. Avant moi, il y a eu d’autres vices présidents, et il y en aura après moi. C’est le parti politique qui pose des actions et non un individu », a conclu Joshua Osih.