Politique

Jean-Bruno Tagne : « le bilan du Rdpc de Paul Biya est négatif »

Jean-Bruno Tagne : « le bilan du Rdpc de Paul Biya est négatif »

Le journaliste écrivain souligne par ailleurs qu’il est inconcevable que près de 60 ans après les indépendances des citoyens camerounais soient encore arrêtés pour leur opinion.  

Ce mercredi 24 mars 2021, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) célèbre ses 36 ans d’existence. En effet, c’est le 24 mars 2021 à Bamenda, chef- lieu de la région du Nord-Ouest Cameroun, que le pays voyait le jour. 37 ans après, le sujet était au menu du débat de « Les Libres Penseurs », une émission de débat diffusée sur les antennes de Dash Info, une radio privée émettant depuis Douala au Cameroun.

Lors de l’émission,  Jean-Bruno Tagne relève que le bilan du Rdpc se confond, avec le bilan de l’Etat du Cameroun. « Cela fait 36 ans que le Rdpc est au pouvoir, on ne peut pas faire le bilan de ce parti sans faire celui du Cameroun. Le bilan du président Paul Biya et du Rdpc est négatif. Parce que quand on regarde les pays du même niveau que le Cameroun, la différence est extraordinaire », précise l’auteur sur Dash Info.

Camair-co

Il critique par ailleurs les réalisations du vieux lion en 36 ans. « Après 36 ans de pouvoir, le président Paul Biya et le Rdpc, n’ont pas été capable de doter ce pays d’une autoroute qui peut lier les deux principales villes du Cameroun, notamment Yaoundé et Douala, moins de 250 Km, c’est quelque chose d’extraordinaire. Sur le plan économique, il y a un certain nombre d’acquis que nous avions avec le régime d’Ahidjo, sous le régime Biya, toutes ces sociétés ont fermé les unes après les autres à cause de la mauvaise gouvernance », relève-t-il.

«  Il n’y a pas très longtemps je me suis retrouvé dans un avion loué de Camair-co piloté par les blancs et avec des hôtesses blancs. J’ai trouvé cela extraordinaire, 60 ans après l’indépendance de ce pays.  Aucun camerounais ne pouvait imaginer que nous aurions encore des prisonniers politiques en 2021, pourtant c’est le cas », a conclu Jean-Bruno Tagne sur Dash Info.