Politique

Franck Essi (CPP) : « l'Etat est pris en otage par une oligarchie politique et militaire »

Franck Essi (CPP) : « l'Etat est pris en otage par une oligarchie politique et militaire »

Pour le secrétaire général du Cameroon People Party, un ensemble de facteurs est l’origine de la mal gouvernance dans le pays.

Franck Essi, le secrétaire général du Cameroon People Party (CPP), est passé sur les antennes d’ABK radio ce mardi 05 janvier 2021. Il a été interrogé sur plusieurs sujets notamment la mal gouvernance au Cameroun.

« Avant octobre 2016, nous avons attiré l’attention sur la transition politique. Pourquoi ? Car il y’a une impasse politique et une impasse sur le développement… L’Etat est pris en otage par une oligarchie politique et millitaire. Il arrive un moment où on se demande: est-ce que la gouvernance telle qu’elle fonctionne est à la hauteur des défis ? », confie-t-il.

Au sujet des personnes arrêtées le 22 septembre 2020, l’homme politique estime qu’elles doivent être libérées : « C’est quoi être Camerounais ? Pour simplement c’est avoir certains droits: le droit de m’engager dans un parti politique, le droit de m’exprimer…Or la liberté d’expression n’est pas respectée à mon avis… Il faut qu’on se réaccorde sur les valeurs. La vie est sacrée. Nous dénonçons les arrestations arbitraires et les tortures sur les populations. », déclare Franck Essi.

Une fusion des idées

Pour amorcer un changement dans le pays, il faut une fusion des idées. Car, dit-il, le Cameroon People Party seul ne peut rien. Mais plutôt une masse critique (commerçants, la jeunesse, etc…) qui peut changer les choses…

« Nous sommes pour que les camerounais utilisent tous les mécanismes pour obtenir le changement dans un pays. Faire la même chose et s’attendre à des résultats différents, c’est de la folie ! C’est pourquoi on a cessé d’accompagner le régime en place en boycottant les élections. S’il faut se mobiliser pour la paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, ce n’est pas au Cameroon People Party seul de le faire. Notre rôle est de mettre en place des mécanismes pour la bonne marche du pays. », estime le cadre du CPP.