Politique

Elimbi Lobe : « pourquoi voulez-vous que Biya enlève la personne que le peuple a élu »

Elimbi Lobe : « pourquoi voulez-vous que Biya enlève la personne que le peuple a élu »

Cet homme politique soutient par ailleurs qu’il est de la responsabilité du peuple camerounais de procéder à des changements si le besoin se pose.

Ce dimanche 21 mars 2021, Elimbi Lobe, l’ancien militant du Sdf est dans le panel de Canal presse, une émission de débat dominical diffusée sur les antennes de Canal 2 International, une télévision privée émettant depuis Douala au Cameroun.

Avec les autres panélistes, ils sont revenus sur la longévité au pouvoir dans notre pays, notamment avec le cas du président du Sénat et du président de l’Assemblée nationale. Ce dernier affirme qu’il n’appartient pas à Paul Biya, à procéder au changement à la tête de ces deux institutions. Il croit que c’est du rôle du peuple camerounais.

Le Club

« Pourquoi voulez-vous que monsieur Biya enlève la personne que le peuple a élu. Donc la responsabilité est aux populations. La bible nous dit, la beauté de la jeune c’est sa force, la vieillesse ce sont ses cheveux gris », a-t-il indiqué dans l’émission Canal Presse de ce dimanche 21 mars 2021. Au Cameroun, Elimbi Lobe est connu pour ses positions notamment en ce qui concerne la classe politique de l’opposition. Lors de l’accident qui avait fait plusieurs morts sur la falaise de Dschang, il accusait « ses » frères de l’ouest.

«A l’époque, les gens de l’Ouest ont combattu Bello. Les organisations des transporteurs de l’Ouest ont tout fait. On a même dit à l’époque que Bello voulait que les gens se soulèvent parce qu’on était à la veille des élections présidentielles de 2011. Bello a donc retiré son acte et on a continué à faire des choses que personne n’explique.  Ceux qui veulent voir le tribalisme n’ont qu’à voir, mais ils ne pourront pas faire l’économie de voir ce qui est vrai. Mes frères de l’Ouest vous êtes têtus et ça devient un comportement de groupe de transgresser toutes les règles», affirmait celui-ci sur le plateau de l’émission « Le Club ».