Politique

Edouard Fochive : « dans le Noun, être par exemple du Rdpc c'est être en proie aux violences de l'Udc »

Edouard Fochive : « dans le Noun, être par exemple du Rdpc c'est être en proie aux violences de l'Udc »

Membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), il estime par ailleurs qu’il faut militer dans plusieurs formations politiques pour rechercher le bien-être de la population.

Invité de la matinale d’Abk Info, ce vendredi 15 janvier 2021, il estime que le multipartisme est une grosse erreur au Cameroun. Le militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), prend pour prétexte de son argument ce qui se passe actuellement dans le Noun, notamment le conflit entre le maire de cette ville et le sultan roi des Bamoun.

« Si le multipartisme est ce que nous vivons dans le Noun, c’est que son autorisation au Cameroun a été une grossière erreur ! Disons que le Sultan a passé sa vie à être ministre de la république. Ce n’est pas parce qu’il est du Rdpc, qu’il ne doit pas se soucier de la vie de tout un peuple. Il est mieux d’être dans plusieurs partis politiques afin de mieux rechercher le bien-être du peuple », a-t-il indiqué sur le plateau de la radio.

Rdpc

Revenant sur l’incident malheureux lors de la passation de commandement entre le préfet entrant et le préfet sortant du Noun, il soutient que madame la maire de Foumban ne doit rien revendiquer. « Comment quelqu’un qui n’a pas été installé par le Préfet et qui n’a pas travaillé en collaboration avec ce dernier s’attend à prendre parole à la cérémonie de passation ? », questionne-t-il.

Dans la foulée, il dénonce l’extrémisme de certains militants de l’Union démocratique du Cameroun (Udc).  « Dans le Noun, être par exemple du Rdpc c’est être en proie aux violences de toutes sortes, de la part de L’Udc », a-t-il ajouté sur Abk radio, ce vendredi 15 janvier 2021.