Politique

Clash au SDF : Jean Michel NINTCHEU exclut Joshua OSIH du SDF du Littoral

Clash au SDF : Jean Michel NINTCHEU exclut Joshua OSIH du SDF du Littoral

Joshua OSIH est désormais le mal aimé du SDF. Son crime, avoir signé avec des députés RDPC, une pétition à l’endroit des élus américains pour dire que le Cameroun est beau et que tout va bien. Posture qu’à fustiger le NEC et qui amène l’honorable Nintcheu à l’exclure aujourd’hui du parti dans la région du Littoral.

Manifestement, les jours de Joshua OSIH semblent comptés au sein du Social Democratic Front (SDF). Le 1er vice-président du SDF est cerné. D’un côté le NEC qui lui fait des reproches sur ses attitudes récentes, de l’autre son rival de toujours au sein de la région du Littoral, et en face de lui, sa responsabilité citoyenne qui s’illustre par sa participation au bon fonctionnement des institutions de l’Etat. Dans une décision signée ce dimanche 21 mars, l’honorable Jean Michel NINTCHEU, en qualité de président du Comité Exécutif Régional du SDF, dit avoir posé le constat de « l’auto-exclusion » de son collègue et camarade de parti, Joshua OSIH NABANGUI.

Que lui reproche-t-on à la fin ?

Le parti lui reproche ses actes « anti parti ». Comme pour dire que depuis un certain temps, le 1er vice-président du SDF a posé une série d’actes qui desservent les intérêts de son parti ou qui allaient à l’encontre de ce qu’avait pris comme option le parti de Ni John Fru Ndi. Dans la décision signée ce dimanche, le SDF dit précisément qu’il :

  • « Dénonce La gestion calamiteuse de la campagne de l’élection présidentielle de 2018 par l’Hon. Joshua OSIH NABANGUI assortie d’une lettre de félicitation à son adversaire candidat du RDPC alors que le parti dénonçait et continue de dénoncer les fraudes massives qui ont émaillé le processus.
  • Dénonce sa participation à la cérémonie de prestation de serment du candidat du RDPC.
  • Dénonce la non production par ce dernier, d’un rapport complet (d’activités et financiers) de la gestion de l’élection présidentielle de 2018 pourtant plusieurs fois exigé par des résolutions de différents NEC ainsi que le rapport des élections municipales et législatives de février 2020 dont il s’est approprié la gestion unilatérale malgré la commission mise sur pied par le Président National.
  • Dénonce sa rébellion contre les résolutions du NEC du 13 mars 2021 à travers l’organisation d’une campagne médiatique pour démontrer qu’il a eu raison de signer cette pétition en défiance du NEC et au grand mépris de la base. »

La sanction, le SDF « constate l’auto exclusion de l’Hon. Joshua OSIH NABANGUI du parti conformément aux dispositions de l’article 8.2 des statuts du SDF. » Maintenant reste à bien comprendre les implications de cette décision. Reste à savoir si cette décision va également être confirmé au niveau national. Est-ce que le fameux « 8.2 » aura raison du 1er Vice-Président du parti du Chairman Ni John Fru Ndi.

Stéphane NZESSEU