Politique

15 milliards de plus de budget pour les opérations du Ministère de la défense pour 2021

15 milliards de plus de budget pour les opérations du Ministère de la défense pour 2021

Le ministre délégué à la présidence de la république en charge de la défense était devant les membres de la commission des finances et du budget ce samedi 28 novembre 2020. Joseph Beti Assomo a défendu son projet de budget de 245 milliards. Une enveloppe qui s’élevait à 230 milliards en 2020.

C’est l’étape décisive avant la session plénière d’adoption du budget qui aura cours dans les prochaines heures. Joseph Beti Assomo a défendu avec force et conviction les différentes lignes de budget que son département ministériel sollicite pour le prochain exercice. Une défense qu’il a articulée autour de quatre axes majeurs. Notamment « le rappel de la synthèse stratégique du ministère de la Défense, le bilan des activités du ministère, le contexte socio-économique et sécuritaire de la préparation du budget 2021et les perspectives des actions envisagées en 2021 ainsi que les propositions des dotations budgétaires ». Et c’est dans ces conclusions qu’il apprend que son département sollicite de la représentation populaire, un montant global de 245 milliards. Dont 239,913 milliards pour assurer les charges de fonctionnement et de déploiement, et 06 milliards pour l’investissement. Un plus de 15 milliards comparé à l’année dernière.

Avec cet argent, « il sera question au-delà des missions régaliennes et des engagements opérationnels en cours, de mettre en œuvre certaines actions. Comme par exemple une réflexion visant à intégrer le patriotisme économique dans la commande des équipements militaires, la mise en place d'un système statistique, la poursuite des actions de lutte contre le Covid-19 et l'acquisition des équipements pour les hôpitaux militaires, l'accompagnement des autres administrations dans le cadre du programme de désarmement-démobilisation-réintégration. On parle aussi de la poursuite de la densification de la présence des forces de l'ordre sur le territoire, l'entame des études de construction des hôpitaux militaires à Maroua et Bamenda, la poursuite de la construction des bataillons de la brigade du quartier général », peut-on lire dans le journal Cameroon Tribune de ce 30 novembre 2020.

Cette considérable augmentation témoigne de l’orientation stratégique que le gouvernement entend donner à l’armée et à la défense au cours de l’année 2021. Il apparait clairement qu’on se dirige vers une intensification des opérations sur le terrain ; mais aussi le renouvèlement des certains outils militaires pour une grande efficacité de nos forces en situation d’opérations.

Stéphane NZESSEU