International

Tchad: affrontements entre l'armée et des rebelles du Front pour l'alternance et la concorde

Tchad: affrontements entre l'armée et des rebelles du Front pour l'alternance et la concorde

Au Tchad, un premier contact au sol a eu lieu entre les forces loyalistes et des rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) à Kanem, l’une des 23 provinces du pays.

Les forces loyalistes tchadiennes et des rebelles du FACT se sont affrontés pour la première fois au sol, au nord de Mao, dans la province du Kanem. Une colonne du mouvement rebelle, entrée en territoire tchadien en provenance de Libye le 11 avril, s’est infiltrée jusqu’à cette localité située à moins de 300 km de la capitale avant d’affronter au sol les loyalistes, précise RFI.

C’est ce samedi vers 15h30 que l’accrochage a été noté dans le nord de cette province. La colonne rebelle, signalée il y’a deux jours à Gouri, à 200 km au nord de Faya Largeau, la principale ville du nord du Tchad, a disparu des radars pour réapparaître ce samedi plus au sud.

Pas de bilan pour l’heure

L’armée, renseignée par la surveillance aérienne, attendait les insurgés dans cette région composée de dunes de sables. Il n’y a pour l’heure pas de bilan de l’accrochage même si l’armée dit avoir mis en débandade ceux qu’il appelle les « terroristes ».

Selon plusieurs sources sécuritaires, les insurgés se sont scindés en plusieurs colonnes pour attaquer sur plusieurs fronts, ce qui leur fait dire que les combats de ce samedi risquent de ne pas être les derniers.

A N’Djamena, la capitale tchadienne, d’aucuns s’inquiètent de la situation. Le correspondant de RFI constate d’ailleurs que certains ont commencé à faire des provisions.