International

Sénégal: un an après sa suspension, la lutte de retour dans les arènes

Sénégal: un an après sa suspension, la lutte de retour dans les arènes

Au Sénégal, la lutte est plus qu’un sport, c’est une culture. Suspendue en raison des restrictions anti-covid, la lutte est enfin de retour au pays de la Teranga.

Le dimanche prochain, les sénégalais vont renouer avec leur sport favori, la lutte. Suspendue en raison du contexte sanitaire, la lutte sénégalaise va reprendre ses droits dimanche orochain après le feu vert des autorités.

En effet, les premiers combats depuis la levée des restrictions sanitaires contre le coronavirus auront lieu le dimanche prochain à Dakar, cinq combats sont prévus pour le retour de la compétition, 10.000 spectateurs sont attendus, et donneront certainement le sourire à 8 000 lutteurs qui étaient privés de revenus depuis plus d’une année.

« La période de la pandémie a été très difficile pour nous. Si nous devions seulement nous occuper de nos familles, il n’y aurait pas de problème. Mais il y a d’autres personnes qui croient en nous et avec qui nous devons partager ce que nous avons. Je suis très proche de mes supporteurs et j’ai l’obligation de les soutenir. Nous avons vraiment ressenti les dommages causés par la pandémie » explique Mamadou Ngom alias Eumeu Sène, lutteur professionnel, ancien roi des arènes.

La lutte sénégalaise est un sport de contact qui intègre la boxe, le lutteur peut à la fois donner des coups et recourir au corps pour faire tomber son adversaire. Cette discipline est régi par le comité national de gestion de la lutte, qui regroupe en son sein d’anciens figures de ce sport dont Yakhya Diop surnommé Yekini.