International

Présidentielle au Congo: début du vote anticipé des forces de défense et de sécurité

Présidentielle au Congo: début du vote anticipé des forces de défense et de sécurité

Au Congo Brazzaville, les forces de défense et de sécurité ont commencé par voter ce mercredi dans le cadre de la présidentielle du 21 mars prochain. Ce vote anticipé leur permettra de sécuriser le scrutin le samedi prochain.

C’est une première expérience au Congo Brazzaville. Pour la première fois de son histoire, le pays tient un vote anticipé pour les forces de défense et se de sécurité qui auront la lourde charge de sécuriser le scrutin le jour du vote.

En effet, les homme en uniforme sont 1.203 inscrits qui doivent accomplir leur devoir civique entre 7h00 et 17h00 (06H00 à 16h00 GMT). « Ce vote anticipé de la force publique est une première expérience que nous tentons. Ailleurs, dans d’autres pays africains, ce vote existe déjà. Chez nous, c’est la loi qui l’exige », a déclaré à l’AFP Henri Bouka, président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI).

Pour ce scrutin, sept candidats dont le président sortant, Denis Sassou N’guesso sont en lice. Pour briguer un nouveau mandat à la tête de ce pays riche pays en pétrole de l’Afrique centrale, Sassou N’guesso, 77 ans devra se passer de deux de ses anciens ministres, Mathias Dzon et Guy-Brice Parfait Kolélas, devenus ses farouches opposants.