International

Nigéria : Douze morts et des dizaines de disparus dans deux naufrages séparés

Nigéria : Douze morts et des dizaines de disparus dans deux naufrages séparés

Selon le bilan provisoire, donné par les secouristes, deux personnes sont mortes sur place et une est portée disparue après le chavirement d’un bateau de transport de passagers dans la lagune de Lagos. 

D’après le communiqué rendu public par l’Autorité des voies navigables de l’Etat de Lagos, « Le premier naufrages a eu lieu à Lagos et l’autre dans le nord-ouest du pays. L’embarcation se rendait dans la région d’Ikorodu pour des obsèques, lorsqu’elle a sombré en raison de forts courants… ».

Dans le même document, il est indiqué qu’«Aucun  des sept passagers  ayant emprunté la première embarcation ne portait de gilet de sauvetage au moment de l’accident. Quatre personnes ont été secourues ; elles sont saines et sauves, deux sont mortes et une est portée disparue… L’embarcation serait un bateau de pêche converti pour l’occasion pour accueillir des passagers et les emmener vers le lieu des funérailles ».

Des naufrages fréquents

Ce lundi, un autre naufrage a coûté la vie à dix personnes, dont des enfants. Tous se rendaient à un mariage, dans l’Etat nigérian du Kebbi (nord-ouest) : « Le bateau a chaviré en raison de fortes vagues sur le fleuve, dont les eaux sont gonflées par les fortes pluies… La totalité des dix passagers du bateau s’est noyée. Quatre corps ont été retrouvés et les recherches des six autres se poursuivent », a déclaré Sani Dododo, chef de l’Agence de gestion des urgences de l’Etat de Kebbi.

Les accidents et naufrages d’embarcations sont fréquents à Lagos, parcourue par un réseau de lagunes et voies d’eau navigables. Le 1er août, 10 des 19 passagers d’un bateau de transport y ont trouvé la mort dans des circonstances similaires. Le Lagos State Waterways Authority (LASWA), la police maritime de l'Etat, avait alors interpellé le capitaine du bateau.

Les accidents et naufrages d’embarcations sont fréquents à Lagos, parcourue par un réseau de lagunes et voies d’eau navigables. Le 1er août, 10 des 19 passagers d’un bateau de transport y ont trouvé la mort dans des circonstances similaires. Le Lagos State Waterways Authority (LASWA), la police maritime de l'Etat, avait alors interpellé le capitaine du bateau.

La région n'avait pas connu pareil accident depuis le début de l'année, ce dont se félicitaient les autorités. Un bon résultat mis sur le compte des renforcements des contrôles.

La surcharge et le manque d’entretien des bateaux, le non-respect des règles de sécurité et le mauvais temps sont parmi les principales causes des naufrages au Nigeria.

Navigation anarchique

Car en raison d'une navigation anarchique, les naufrages sont monnaie courante dans la lagune. Les conditions météo, mais surtout l'insouciance et la négligence des opérateurs, expliquent ce triste bilan. Les bateaux taxis sont le moyen de transport le plus utilisé  à Lagos, alternative intéressante à la circulation routière.

N.R.M