International

Manifestations : Pourquoi la jeunesse tchadienne brûle-t-elle les drapeaux français ?

Manifestations : Pourquoi la jeunesse tchadienne brûle-t-elle les drapeaux français ?

Ils sont pour la plupart convaincus que la France est mouillée dans l’affaire de l’assassinat du Maréchal Idriss Deby. Depuis ce matin à N’Djamena, on entend même certains jeunes tchadiens qui clament haut et fort que c’est la France qui aurait éliminé leur président, en faisant des liens avec les dénonciations d’Idriss Deby ITNO et les derniers évènements au Tchad.

Pour les jeunes tchadiens qui marchent dans les rues de N’Djamena depuis ce matin, la France a plusieurs raisons pour lesquelles elle ne voulait plus d’un Idriss Deby ITNO qui devenait de plus en plus gênant. Ils font remarquer que bien que le Tchad abrite la base logistique de l'opération Barkhane au Sahel, le président Deby Itno avait commencé à exprimer une certaine distance vis à vis de la France en émettant des critiques jugées désagréables aux yeux de Paris. Mais d’après eux, la France va s'abstenir d'exposer publiquement sa gêne pour ne pas titiller cet allié stratégique qui leur assure une présence militaire dans le Sahel, et combat même à ses côtés sur plusieurs fronts contre le terrorisme.

Lire aussi : Mahamat Idriss Deby annonce la création d’un Conseil National de transition et la nomination imminente d’un gouvernement de transition

En juin 2017, lors d’un entretien à la chaîne publique française TV5Monde, Idriss Déby s’est attaqué frontalement à l’Otan et aux puissances occidentales, notamment à la France qu’il a accusée d’avoir détruit la Libye sans en mesurer les graves conséquences sur la sécurité et la stabilité dans toute la sous-région du Sahel.

Feu Idriss Déby fustige aussi  la presse française qui le qualifie de dictateur et d’autocrate entretenant des réseaux de corruption, notamment concernant la distribution de la rente pétrolière, indiquant clairement que c’est Paris qui a changé la Constitution tchadienne pour l’obliger à rester au pouvoir alors que lui voulait le quitter en 2006, conformément à sa promesse au peuple et à l’opposition du pays, soulignant que « c’est la France qui décide de tout au Tchad et dans les 14 États de la zone franc CFA ».

Il avait plaidé lors de cette interview pour un Franc CFA strictement indépendant de la Banque de France et du Trésor français afin de donner aux pays de la région tous les moyens de leur développement, tout en fustigeant que c’est ce dernier qui encaisse les devises des exportations tchadiennes en pétrole.

Lire aussi : Décès d’Idriss Déby Itno: la fermeture de la frontière Cameroun-Tchad perturbe les échanges commerciaux

Pour ces jeunes tchadiens, le dernier motif peu connu de la mort de leur président, est le refus du Maréchal à soutenir la rébellion Centrafricaine de la CPC contre le président Faustin Archange Touadera. En effet, La France par l'entremise de son pantin Bozize avait tenté de saboter le processus électoral pour empêcher la réélection du président Touadera.

Dans les couloirs du Quai d'Orsay et de l’Elysée, cette alliance scellée avec la Russie par Faustin Archange Touadera est un crime qu'il faut punir. Hélas, Idriss Déby Itno refuse de faire ce « SALE BOULOT ». Et un autre détail non négligeable vient valider la thèse du complot. Comment expliquer que la France si prompte à exiger le respect scrupuleux de l'ordre constitutionnel au Mali se taise étrangement sur le coup d'état flagrant au Tchad ? Aucun texte constitutionnel ne place le fils du Maréchal Déby dans l'ordre protocolaire pour assurer la transition.

Paradoxalement la France et l'Union Européenne ont avalisé cette grave violation de la Constitution. Quand on prétend avoir perdu un ami, on refuse de salir sa mémoire avec autant de maladresse et d'inélégance. Tant de travers qui attisent la colère des jeunes tchadiens qui depuis ce matin brûlent les drapeaux français dans presque tous les carrefours de N’Djamena.

Lire aussi : Jean Bruno Tagne: « Lorsqu’il s’agit de l’Afrique la France s’autorise toutes les outrances »

Stéphane NZESSEU