International

Le CEPROLASIB, un Centre de promotion de la langue des signes et du braille pour accompagner les personnes déficientes

Le CEPROLASIB, un Centre de promotion de la langue des signes et du braille pour accompagner les personnes déficientes

L’inclusion sociale des déficients visuels et auditifs prend une nouvelle dimension au Cameroun avec la naissance du CEPROLASIB, véritable cadre d’accompagnement d’exception pour une catégorie de personnes pour ainsi dire, laissées-pour- compte.

L’accès à l’information ou aux connaissances n’est pas ce qu’il y a de plus aisé pour les malvoyants, les non-voyants et les malentendants. C’est justement pour pallier cette difficulté innée de ces personnes à part entière que le Centre de promotion de la langue des signes et du braille (CEPROLASIB) voit le jour.

Les objectifs du CEPROLASIB

Le centre a été créé pour faire la promotion du mode d’expression des sourds et muets appelé langue des signes, et de l’écriture des déficients visuels techniquement dénommée braille. Au-delà de ces objectifs spécifiques, l’idée qui sous-tend ce projet reste : l’inclusion sociale.

Cet espace permettra non seulement à toute personne présentant un handicap ou pas, d'avoir accès à l’information CEPROLASIB mais aidera également à la sensibilisation de la société face à la marginalisation dont font l’objet les personnes atteintes des anomalies sus-évoqués.

Un compte YouTube pour une diffusion plus large

Dans le sens de toucher le plus grand public possible, le CEPROLASIB a mis sur pied une chaîne YouTube dans lesquelles des enseignements relatifs à l’apprentissage du braille et de la langue des signes. Des contenus concernant le fonctionnement du centre et d’autres activité en rapport avec l’inclusion sociale ne seront pas en reste. Pour Samuel Ngombi Oum, professionnel de la communication et membre fondateur du CEPROLASIB, « grâce à cette chaîne YouTube, on verra le personnel soignant mieux à même de prendre en charge un déficient auditif ou alors un enseignant plus apte à transmettre le savoir à tout apprenant, handicapé ou pas», espère-t-il.

A travers cette chaîne, le CEPROLASIB entend par ailleurs, « donner accès à l’actualité locale et internationale à tout le monde, créer du contenu divertissant tout en promouvant la langue des signes et le braille ». «Abonnez-vous afin de recevoir une notification chaque fois qu’il y aura une nouvelle production», invite Rachel Ndong, fondatrice du Centre de promotion de la langue des signes et du braille.