International

Egypte: 11 exécutions de détenus de droit commun

Egypte: 11 exécutions de détenus de droit commun

En Egypte, onze détenus de droit commun ont été exécutés par les autorités mardi par les autorités alors que les ONG de droits de l’homme dénonce une frénésie d’exécution dans ce pays du nord de l’Afrique.

Selon l’AFP, onze détenus de droits commun ont été exécutés en Egypte. Elles ont eu lieu à la prison de Borg el-Arab près d’Alexandrie (nord), selon la même source qui précise que les détenus exécutés avaient « été condamnés pour des meurtres commis au cours des dernières années dans les gouvernorats d’Alexandrie et Beheira (nord) ».

En effet, cinq autres personnes, dont trois femmes, avaient été exécutées à Ismaïlia (nord-est) samedi dernier également pour des affaires de droit commun. En décembre, Amnesty International avait dénoncé une « frénésie d’exécutions » en Egypte avec la mise à mort de dizaines de détenus dans les derniers mois de 2020.

« Les autorités égyptiennes se sont lancées dans une horrible frénésie d’exécutions ces derniers mois, mettant une multitude (de prisonniers) à mort », avait estimé Philip Luther, responsable de l’ONG pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Les exécutions visent des détenus de droit commun, mais aussi des opposants accusés notamment de faits de terrorisme.