International

Côte d'Ivoire : Rencontre inédite entre Gbagbo et Ouattara au palais présidentiel

Côte d'Ivoire : Rencontre inédite entre Gbagbo et Ouattara au palais présidentiel

Le Président ivoirien Alassane Ouattara a reçu son prédécesseur et ex-rival, Laurent Gbagbo dans son palais présidentiel à Abidjan. Pourtant, l'on se rappelle que les deux personnalités étaient jusqu'ici comme des rivaux jurés depuis leur affrontement électoral en 2010 qui avait débouché sur une crise meurtrière.

Les deux hommes d'Etat se sont retrouvé ce mardi au palais présidentiel d’Abidjan. Ils se sont donné l’accolade puis ont marché quelques secondes main dans la main. Ils se sont ensuite entretenus pendant une trentaine de minutes. Cette rencontre fait suite à un précédent échange téléphonique entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ce qui fait naître l’espoir d’une réconciliation entre les deux ennemis. Une telle issue permettrait d’apaiser la vie politique ivoirienne qui reste traumatisée par les événements de 2010, estiment plusieurs observateurs.

« Le simple fait de voir Ouattara et Gbagbo ensemble est perçu comme un acte d’apaisement et une image forte offerte aux Ivoiriens dans leur quête de paix et de réconciliation nationale », a écrit la presse d’opposition Notre Voie. De son côté, le porte-parole du parti de l’ex Président soutient, « Laurent Gbagbo est dans un esprit d’ouverture, de dialogue et de réconciliation ». Même son de cloche pour Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement d’Alassane Ouattara qui renchérit : « Il n’y a jamais eu d’interruption du dialogue dans notre pays et il se poursuivra parce que telle est la volonté du gouvernement ».

D'emblée, notons que le quotidien pro gouvernement ivoirien Fraternité Matin, espère qu'il s'agit d'une rencontre d'apaisement entre l'ancien chef d'Etat ivoirien et l'actuel Président. En 2010, les deux hommes s’étaient affrontés pour la présidence de la Côte d’Ivoire. C’est finalement Alassane Ouattara qui l’avait emporté. Toutefois, Laurent Gbagbo n’avait pas voulu reconnaître sa défaite ce qui avait déclenché une grave crise politique et sombré le pays dans la violence.

Rappelons que selon des sources officielles, 3 000 personnes avaient trouvé la mort au cours d’affrontements meurtriers de la période électorale. Laurent Gbagbo avait alors été poursuivi devant la cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité. La dernière rencontre entre les deux hommes remonte à 2010, lors d’un débat télévisé.

Innocent D H