International

Centrafrique: Un ancien premier ministre empêché de quitter le territoire

Centrafrique: Un ancien premier ministre empêché de quitter le territoire

L’ancien premier ministre centrafricain, Anicet-Georges Dologuélé a été empêché de quitter son pays mercredi, a assuré son porte-parole sans évoqué les raisons de cette interdiction.

L’opposant Anicet-Georges Dologuélé, qui devait se rendre à Paris pour raisons médicales, a été interdit d’embarquer sur le vol d’Air France à l’aéroport de Bangui, a affirmé à l’AFP son porte-parole, Christian Gazam Betty qui précise que la police lui a réclamé une autorisation de sortie du territoire du ministère de l’Intérieur qu’il n’avait pas.

En effet, l’interdiction de voyager de l’ancien chef du gouvernement de 1999 à 2001 à été confirmée par le porte-parole du gouvernement, Ange-Maxime Kazagui. « Nous sommes en situation d’état d’urgence, des mesures prévoient que toute personne qui veut quitter le territoire doit le signaler avant de voyager, de manière à ce que les autorités puissent (…) l’y autoriser ou pas », a-t-il expliqué.

« Nous menons des enquêtes dans le cadre de la tentative de coup d’Etat (…), des mesures ont été prises et visent en particulier les personnalités politiques », a-t-il ajouté, sans préciser si c’était le cas pour M. Dologuélé.

Pour son porte-parole, « pas une seule fois une quelconque enquête le concernant ne lui a été notifiée, ni un acte du procureur de la République l’empêchant de quitter le territoire national ». Il s’agit d’une première mesure visant une autorité de cette envergure.

Avant la dernière élection présidentielle, des groupes armés réunis en coalition ont lancé une offensive sur la capitale Bangui. Dans la foulée, le gouvernement avait accusé de l’ex-président François Bozizé de tentative de coup d’Etat.