International

Attaque de Kumba: le gouvernement condamne un acte "odieux, lâche et abominable"

Attaque de Kumba: le gouvernement condamne un acte

Le gouvernement camerounais a réagi suite à l’attaque perpétrée contre un complexe scolaire dans la ville de Kumba en région anglophone. Dans un communiqué, le ministre René Sadi a condamné un « acte odieux et ignoble ».

Huit élèves ont péri samedi dans une attaque contre l’Académie internationale bilingue Mère Francisca de Fiango sise à Kumba au Sud-Ouest du Cameroun et plusieurs autres ont été blessés. Face à cette tuerie qui a provoqué l’émoi et la consternation dans tout le pays, le gouvernement a condamné avec fermeté une attaque ignoble.

« Le gouvernement de la République du choquée et profondément indignée, condamne les auteurs de cet acte odieux, lâche et abominable perpétré contre des jeunes innocents« , a écrit le porte-parole du gouvernement dans un communiqué.

Pour René Sadi, « aucune cause ne peut justifier ou légitimer de telles atteintes systématiques à la vie d’être humains, encore moins à celles d’enfants innocents ». Enfin, le gouvernement a promis traquer les auteurs de cette attaque contre des élèves.

L’ONU condamne!

Outre le gouvernement, le bureau humanitaire des Nations Unies au Cameroun a également haussé le ton. « L’attaque contre des écoliers est la pire atrocité depuis la reprise de l’année scolaire le 5 octobre 2020 dans laquelle plus d’étudiants se sont inscrits dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest que ces dernières années« , a commenté l’OCHA.

Depuis près de trois ans, des groupes séparatistes et l’armée s’affrontent dans ces deux régions camerounaises où vit l’essentiel de la minorité anglophone, dont une partie s’estime marginalisée par la majorité francophone du pays.