Economie

Opportunités : de nouveaux mécanismes de financements pour les PME agricoles

Opportunités : de nouveaux mécanismes de financements pour les PME agricoles

Ils seront mis en œuvre avec l’opérationnalisation du Guichet agricole au sein de la Banque camerounaise des PME (BC-PME).

£es PME agricoles éprouvent des difficultés d’accès aux financements. C’est pourquoi il a été lancé le processus de création d’un guichet agricole au sein de la Banque camerounaise des PME (BC-PME). Ceci dans le cadre de la mise en œuvre de la composante I du Programme intégré de valorisation et de transformation des produits agricoles et agroalimentaires (Transfagri).

Dans la perspective du lancement de ce guichet agricole, l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (APME) a procédé d’octobre à novembre 2020 à la formation des responsables en charge des financements agricoles et alimentaires.

« Si vous ne le savez pas, c’est un métier de financer la PME agricole et ce métier demande d’avoir l’expertise nécessaire et de donner à la PME ce qu’elle attend » a déclaré Jean Marie Louis Badga, directeur général au cours de la cérémonie de clôture de la formation. Elle a été d’ailleurs l’occasion de présenter les nouveaux mécanismes de financements pour les PME agricoles notamment : l’agriculture

contractuelle, le micro-leasing et le cautionnement mutuel et solidaire. Suivant Jean Daniel Massol, consultant en banque et finance, le microleasing permet par exemple à une PME agricole en manque de ressources financières mais désirant acquérir du matériel, des machines et engins agricoles de recourir à une banque qui se charge d’acheter. Elle met par la suite ces équipements à la disposition du demandeur, moyennant des frais de location qui peuvent être mensuels ou annuels en fonction du contrat.

Stean Mpolo, expert financier également explique que l’agriculture contractuelle est basée sur la rentabilité du projet. Pour cela, les promoteurs d’entreprises agricoles ou de coopératives doivent présenter un plan’ d’affaires bancable. Pour ce qui est du cautionnement mutuel, les experts soulignent qu’il présente deux avantages essentiels. Pour « l’emprunteur, il est moins coûteux que l’hypothèque ou le privilège du prêteur de deniers, pour le prêteur, c’est une garantie efficace et facile à mettre en jeu ».

Suivant le directeur général de l’APME, toutes ces initiatives vont permettre aux PME agricoles de pouvoir financer leurs activités. L’avantage du guichet agricole qui sera logé à la BC-PME, c’est la facilitation de l’accès au financement à travers une plateforme développée Jway, spécialiste e-gov et e-business.