Economie

Mincommerce–PNUD : Prévention et gestion des chocs des produits de grande consommation

Mincommerce–PNUD : Prévention et gestion des chocs des produits de grande consommation

Les deux parties s’engagent à se mettre ensemble pour la mise en service du Cameroon Information System –CAMIS-.

Ils ont matérialisé cette ambition ce 29 septembre 2020 à Yaoundé au cours de la cérémonie de remise officielle des équipements y relatifs. Initiateur  et partenaire technique et financier  du Programme d’Appui à la Résilience Economique –PAREC-dont le Cameroon Market  Information System est aux côtés du Système Communautaire d’Approvisionnement des marchés en denrées  de première nécessité l’une des déclinaisons, le Programme des Nations Unies pour le développement-PNUD-, voudrait remédier aux perturbations des chaines d’approvisionnement des marchés dans la région de l’Extrême- Nord.

Tout en se félicitant de la présence des représentants de la FAO, de la BAD à l’immeuble rose , le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana du Commerce a  précisé  que : « l’un des objectifs assignés au Programme d’Appui à la Résilience Economique, dont le Système d’Information sur les Marchés est l’une des applications, consiste précisément à :« Renforcer les capacités des institutions locales et la demande des produits de grande consommation dans les zones d’intervention du projet » en l’occurrence les Départements du Diamaré,du Logone et Chari, du Mayo-Sava, et du Mayo –Tsanaga ».Aussi va-t-il poursuivre  que grâce au Système  d’Informe sur les Marchés ,les zones concernées seront désormais un outil de veille commerciale ,de nature à permettre aux pouvoirs publics ainsi qu’aux populations ,de prévenir l’inadéquation, structurelle  entre l’offre et la demande, à l’origine de l’insécurité alimentaire .

Pertes post-Récoltes

Solution aux phénomènes de pertes post-récoltes dans les bassins de production, le Système d’information sur les marchés a pour vocation de réduire la fracture informationnelle entre bassins de production et les zones de consommation…de servir d’outil de résilience économique et sociale en matière de distribution spatiale des denrées alimentaires .Selon Alassane Ba, Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement-PNUD- :« L’insuffisante capacité des  Institutions nationales et locales à prévenir et gérer les chocs ainsi que les performances insuffisantes des mécanismes existants de régulation des approvisionnements des marchés locaux en produits de grande consommation, constitue un réel handicap à la bonne gestion des flux commerciaux et à l’accès des ménages les plus vulnérables, aux produits de consommation de masse ,bon marché en toute saison ».

L’on ose croire  que ce SIM permettra non seulement une meilleure appréhension du marché en cette période de crise, mais aussi une meilleure régulation et un bon suivi des activités commerciales en vue d’anticiper les effets pervers de la flambée des prix .Le matériel remis à ce département ministériel à Yaoundé ce jour par le PNUD, servira à la collecte, au traitement, à l’analyse et à la production des bulletins d’informations sur le comportement du marché  de certains produits commerciaux réputés critiques. Après cette étape, la prochaine étape appelle l’élaboration et la validation des tables de référence, l’harmonisation des instruments de mesure, sans oublier le renforcement des capacités acteurs.