Economie

Huawei seeds for the future : l'acte 5 du Cameroun lancé

Huawei seeds for the future : l'acte 5 du Cameroun lancé

Les sélections pour l’édition 2020 de ce projet porté par le géant de la fourniture des services technologiques ont eu lieu mardi et jeudi derniers. Face au covid-19, Huawei Cameroun opte pour les évaluations en ligne

Pour cette 5ème session, les 50 étudiants Camerounais certifiés Huawei qui ont pris part à cet interview ont été sélectionnés au sein des 4 écoles camerounaises ayant souscrits à la “HUAWEI ICT Académie”.

L’édition de « Seeds for the future 2020 » au Cameroun a connu comme il fallait s’y attendre, pour cause de pandémie de COVID 19, quelques réaménagements organisationnels. Dans l’impossibilité de tenir ce concours en présentiel, Huawei Cameroun à opter pour une évaluation en ligne.

A cet effet, un jury constitué 2 membres à savoir, Dr Germain KOUKOLO, DAG au MINPOSTEL et Dr Mballa, sous-directeur de l’assistance aux étudiants MINESUP, représentants de leurs administrations respectives, a évalué à Yaoundé, le 1er septembre 2020, une quinzaine d’étudiants certifiés Huawei, issus des universités et grandes écoles de Douala.

Et, le jeudi 03 septembre, c’était au tour du Dr Mvogo, coordonnateur de l’Académie Internet de l’Université de Douala et Cédric Tsafack, responsable des examens et concours à l’IUC, d’évaluer à partir du siège de l’Ecole doctorale de l’Université de Douala, les étudiants de Yaoundé, rassemblés pour la circonstance dans l’amphi de SUP’PTIC.

Les étudiants qui ont pris part à cet interview ont été sélectionnés au sein des 4 écoles camerounaises ayant souscrits à la “HUAWEI ICT Académie”. Il s’agit de l’Ecole Nationale Supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC), l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de Yaoundé, Institut Universitaire de la Côte et l’Université de Douala.

Selon le Dr Mballa (Sous-directeur de l’assistance aux étudiants MINESUP, Représentante du MINESUP), membre du JURY, « le niveau des candidats est très bon et vu le grand intérêt que présente chacun des candidats, il ne fait aucun doute que la formation qui leur sera accordée leur sera davantage bénéfique ». Le représentant du Minesup a saisi cette occasion pour saluer les efforts de Huawei Cameroun dans son engagement à la formation des jeunes dans les TICs :

« C’est une initiative salutaire. Huawei est un partenaire de l’Enseignement supérieur pour la vie, puisque nous cheminons ensemble depuis de nombreuses années. Depuis ces années-là, Huawei forme des jeunes camerounais aux TIC. C’est une mission essentielle pour le ministère de l’Enseignement supérieur. Le ministre d’Etat, le ministre Jacques Fame Ndongo, m’a d’ailleurs chargé d’adresser ses remerciements à l’entreprise Huawei ainsi qu’à son staff ».

Dr Germain KOUKOLO, DAG MINPOSTEL, représentant du MINPOSTEL a estimé pour sa part qu’il y a de la qualité dans les travaux présentés par les candidats. « D’ailleurs, a-t-il précisé, cette année, le processus de présélection ne pouvait donner que ce résultat, dans la mesure où les candidats qui ont subi cet oral sont des étudiants certifiés Huawei. Nous apprécions les efforts de HUAWEI pour ce projet Seeds for the future qui encourage les jeunes étudiants dans le domaine des TICs ».

Cette cinquième session du projet Seeds for the future (première session en 2016) est appelée à se renouveler chaque année jusqu’au terme de ce projet mondial, augmentant ainsi l’effectif des étudiants Camerounais formés en Technologies de l’Information et de la Communication dans le cadre du projet « Seeds For the Future ».

Le projet « Seeds For the Future » vise par ailleurs, à familiariser les Lauréats aux Technologies de l’Information et de la Communication. Il permet aussi d’amener les Lauréats à être plus concrets et pétris d’expérience dans leur domaine de compétence.

Pour Cédric Ndawa, Conseiller en Communication digitale, « malgré la pandémie sanitaire actuelle, l’éducation ne s’est pas arrêtée grâce à la détermination de HUAWEI qui a rendu possible la mise en place d’équipements TIC de qualité. Ce qui a donné la possibilité aux jeunes étudiants de l’ICT Academy de présenter leur projet depuis Douala face à un jury base à Yaoundé et cela dans de bonnes conditions. ».

Satisfécit également exprimé par Joséphine Mpacko, créatrice de contenus : « Nous pouvons dire que cette initiative de HUAWEI est louable pour le développement des talents en TICs au Cameroun. La 5G, le cloud computing, les Smart Cities , l’ I.A sont au cœur des nouvelles innovations numériques et de plus en plus de jeunes s’ intéressent à ces questions ».

Huawei est une entreprise fondée en 1987, dont le siège social se trouve à Shenzhen en Chine et qui fournit des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Aujourd’hui, Huawei est un fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays dans le monde.