Economie

Hevecam S.A : Le directeur général Patrick Grandcolas quitte ses fonctions

Hevecam S.A : Le directeur général Patrick Grandcolas quitte ses fonctions

D’après les informations relayées ce Jour par nos confrères du quotidien le « Messager », C’est à travers un message que l’homme  à la tête de l’Agro Industrie - filiale du groupe britannique Corrie MacColl spécialisée dans la production du caoutchouc a fait part de sa décision.

« C'est avec beaucoup d’émotions que je vous annonce mon départ. En effet, j’ai décidé de renoncer à mes fonctions d'Administrateur Directeur Général d'Hevecam S.A., cette société qui nous est chère…».

Même s’il ne donne pas les raisons qui l’ont amené à prendre cette décision, Patrick Grandcolas qui a passé deux années à la tête de cette structure créée il y’a 46 ans, a tenu à faire un bilan assez exhaustif de sa présidence

« Nous avons amorcé ensemble des progrès considérables. S'agissant des politiques, il a été mis à notre disposition des politiques liées aux achats et stockages afin de nous permettre de faire des économies tout en procédant à une sélection basée sur l'efficacité et la qualité. Nous avons également mis en place des politiques Qualité et Développement Durable…».

Par rapport aux questions de Protection de l’environnement, le désormais ex Administrateur Directeur Général écrit : « Il nous a été donné l'occasion d'asseoir la politique « zéro déforestation » pour protéger notre environnement et se conformer aux bonnes pratiques en matière d’hévéaculture».

Dans le même registre, Patrick Grandcolas laisse entendre qu’il a résolument gardé Hevecam S.A. en haut de l’échelle, en matière de certifications : «En ce qui concerne les certifications, nous avons obtenu en décembre 2020 le certificat Alliance For Water StewardShip, témoin de notre engagement pour une bonne gestion de l'eau, un équilibre durable de l’eau, une bonne qualité de l’eau, un bon état sanitaire des zones importantes liées à l'eau…Les certificats ISO 9001 version 2015 et Legal Source NEPCon… ».

Ouf de soulagement pour les administrés

C’est du moins ce que laisse entendre nos confrères, qui écrivent qu’on « Reproche à l’ancien Administrateur Directeur Général son côté inhumain, notamment dans la gestion de la ressource humaine ».

Afin d’étayer ces propos, le quotidien revient sur le licenciement en Juin 2020, de plus de 1000 employés, même si au final, les pourparlers entamées avec les pouvoirs publics ont permis de ne pas en arriver là.

L’on relève en outre que les litiges fonciers qui ont eu cours de ce côté pendant ces deux dernières années ont largement été au dessus de Patrick Grandcolas qui n’aura pas su mener avec doigté, les négociations avec les populations dont les plaintes continuent.

 

Nicole Ricci Minyem