Economie

Grâce à son attractivité, le Cameroun vient de réussir son 1er emprunt long terme de l'année 2021. Soit 50 milliards de FCFA

Grâce à son attractivité, le Cameroun vient de réussir son 1er emprunt long terme de l'année 2021. Soit 50 milliards de FCFA

Alors que les investisseurs étaient prêts à mettre à la disposition du Trésor camerounais, la somme de 72,3 milliards, le Cameroun s’est contenté du montant dont il avait besoin, 50 milliards de FCFA.

Le marché des titres publics de la Cemac (qui comprend le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Centrafrique, la Guinée Equatoriale et le Tchad) a une fois de plus fait une belle fleur au Trésor public camerounais. Les investisseurs, séduit par l’attractivité du Cameroun, sont venus souscrire bien au-dessus de la demande faite par le Trésor du Cameroun. Les investisseurs ont proposé jusqu’à 72,3 milliards de FCFA, alors que le pays recherchait 50 milliards de FCFA par émission d’obligations du Trésor assimilables (OTA) à 5 ans de maturité. Et malgré cette importante souscription des investisseurs, le Trésor camerounais a fait le choix de ne capter que les 50 milliards nécessaires.

Les titres publics camerounais attirent…

L’engouement des investisseurs pour les titres camerounais se justifie. En effet, la qualité du service du Cameroun rassure les bailleurs de fonds. Le Cameroun n’enregistre aucun défaut de paiement sur le marché des titres publics depuis 2011. De ce fait, les investisseurs sont sûrs qu’ils seront remboursés et qu’ils entreront dans leur investissement. Par ailleurs, les taux d’intérêts que propose le Cameroun sont attrayants. Avec un taux de 5,5% servi dans le cadre de l’opération de levée de fonds, l’offre du Cameroun est au-dessus du niveau de rémunération de l’épargne classique dans le pays lui-même. Grâce à cette bonne lancée, le Cameroun fait un bon parcours dans sa campagne de mobilisation des financements de longs termes sur le marché de titres publics de la Cemac au cours du premier semestre 2021. Et ce pour un montant global de 225 milliards de FCFA. Face au succès des précédentes levées, et considérant les besoins de financement, le Cameroun entend procéder au cours de ce mois de Mars à deux nouvelles opérations.

Déjà ce 10 Mars, le Trésor procédera à l’émission d’OTA à 7 ans rémunérée à 6%, pour un financement attendu de 35 milliards de FCFA. Et la deuxième ce sera pour le 24 Mars 2021, avec une opération dont l’objectif sera la levée de 40 milliards de FCFA, au travers d’une émission de titres publics à 5 ans de maturité, assortie d’un taux d’intérêt de 5,5%. Au moins c’est sûr, le taux d’intérêt ne change pas. Un facteur qui garantit une fois de plus l’attractivité des titres émis par le Cameroun.

Stéphane NZESSEU