Economie

Exploitation minière : débats autour de la création de la société Socamine

Exploitation minière : débats autour de la création de la société Socamine

Alors que l’universitaire Louis Marie Kakdeu estime que cette société met en péril la décentralisation, Hervé Emmanuel Nkom soutient le contraire.

Le 14 décembre 2020, le chef de l’Etat camerounais a créé par décret la Société camerounaise des mines (Socamine). La Socamine dont le siège sera basé à Yaoundé, est placée sous la tutelle du ministère des Mines et du développement technologique (Minmitd).

Quelques jours après cette décision, certains Camerounais pensent que le président de la République a mis la charrue avant les bœufs. C’est en tout cas l’avis de Louis Marie Kakdeu PHD, universitaire et chercheur.

« La Socamine n’aurait pas dû être créée avant la mise sur pied des régionales. Le principe c’est le cadre. Si vous décidez du fait que les régions doivent se développer, il faudrait leur donner les moyens. Ce qui ne saurait être possible avec la Socamine. », a-t-il expliqué sur les antennes d’ABK radio ce mardi 22 décembre 2020.

A l’en croire, le chef de l’Etat a pris cet acte-là à ce moment pour éventrer la décentralisation, avant même qu’elle ne soit effective, c’est ce que l’on retient : « Or la loi prévoit que les collectivités défendent leur intérêt, et la Socamine est censée être gérée par une collectivité. On constate donc que le pouvoir a été centralisé au Cameroun et c’est ce qui a choqué les spécialistes avertis. Le problème de la Socamine c’est qu’elle vient centraliser les ressources alors que l’on s’attendait à la décentralisation de celle-ci », analyse Louis Marie Kakdeu.

Les collectivités locales

Sur les ondes de la même radio, un peu plus tard, Hervé Emmanuel Nkom a répondu à Louis Marie Kakdeu. Il pense que celui-ci dénature la vérité ; fait des analyses «tellement insensées» qu’il se demande s’il s’agit d’une analyse de « la pierre taillée.»

« Je suis déçu qu’un intellectuel utilise de tels arguments; et le plus dangereux c’est qu’il justifie le sécessionnisme. Il a oublié une notion essentielle c’est que l’Etat a un rôle à jouer sur la gestion des ressources. », a réagi le cadre du RDPC, le parti au pouvoir.

« Les collectivités n’auraient pas assez de moyens pour pouvoir exploiter un certain nombre de richesses. Le fait qu’on crée la Socamine permet l’aide à la gestion de ces ressources. La décentralisation ce n’est pas diviser le pays en tsunami; il ne faut pas dire du n’importe quoi très tôt le matin ! Arrêtez un peu, arrêtez !», a ajouté l’homme politique.