Economie

Distribution du gaz domestique : L'entreprise marocaine Akwa Group va construire son second centre emplisseur à Edéa

Distribution du gaz domestique : L'entreprise marocaine Akwa Group va construire son second centre emplisseur à Edéa

L’information est contenue dans un communiqué du Ministère camerounais de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable, annonçant la tenue des audiences publiques du 1er au 06 mars 2021. C’est en prélude à une étude d’impact environnemental en vue de la construction de ce centre d’emplissage de gaz domestique dans la ville d’Edéa, région du Littoral.

 

La Société d’entreposage et de distribution énergétique du Cameroun (Sedecam) va construire à Edéa, un centre d’emplissage de gaz domestique. Distributeur de gaz domestique de la marque Global gaz, Sedecam est la filiale de la holding marocaine Akwa Group, qui, en 2018, a racheté au Danois Kosan Crisplant la marque Global Gaz dont la présence sur le marché camerounais du gaz domestique remonte au début des années 2000.

Il faut souligner que le centre d’emplissage d’Edéa sera la 2ème infrastructure de ce type construite par cet opérateur au Cameroun, après le centre de Limbe dans la région du Sud-Ouest. Le montant de cet investissement n’est pas pour l’instant révélé, mais une chose est sûre, il devrait permettre à Sedecam de doper ses capacités et marquer davantage sa présence sur le marché camerounais qui reste jusqu’ici dominé par des concurrents tels que SCTM ou Total.

L’annonce de la construction de cette entreprise intervient au moment où le gouvernement camerounais est engagé à assainir le secteur du gaz à travers la lutte contre la vente clandestine de cette énergie.  L’on a appris récemment le démantèlement par la Police d’un entrepôt clandestin spécialisé dans le siphonage des bouteilles de gaz domestique au quartier Yassa à Douala sous haute instruction du Ministre camerounais en charge du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.  Selon les sources policières, les présumés bandits interpellés étaient non seulement spécialisés dans le trafic du gaz, mais aussi dans le tripatouillage du carburant. La fouille des lieux avait permis une saisie réelle de plus de 600 bouteilles de gaz de marque MRS Total, ainsi qu’une multitude de tuyaux. L’entrepôt a été mis sous scellé et reste sous surveillance, a-t-on appris.

Innocent D H