Economie

Déchéance : Idriss DEBY décédé, Abbas Toili porté disparu

Déchéance : Idriss DEBY décédé, Abbas Toili porté disparu

Le gouverneur de la banque centrale des Etats de l’Afrique Centrale (Beac) est sans nouvel depuis plusieurs semaines notamment depuis le décès du président Deby. Survivra-t-il de ses frasques après la disparifion de son mentor ?

Aucun des téléphones de Abbas Tolli ne passe plus depuis qu’il est allé rendre un dernier hommage à son mentor tombé sous les balles des rebelles selon les sources officielles. Même au Tchad, nos sources ne le localisent nulle part. « Ses téléphones auraient été confisqués et il ne serait pas joignable ». Celui-ci est soupçonné de « tentative de manipulation du nouveau Conseil Militaire de Transition (Cmt) par les caciques du nouveau régime. Le pouvoir en place l’accuse de vouloir prendre le contrôle du Tchad », peut-on lire dans le journal Afrique moyen- orient magazine.

A Ndjamena, on soupçonne sa séquestration après avoir constaté certaines velléités du pouvoir, pour remplacer son mentor. D’après nos confrères de Afrique Moyen-Orient magazine, « Abbas Tolli était le choix incontestable de ses oncles maternels les plus âgés. » Ce qui serait la raison de son éventuel séquestration.

Alors que le Gouverneur Abbas Tolli disparait des projecteurs, à Yaoundé siège de la Beac qu’il dirige, l’on se pose de nombreuses questions sur la suite à donner aux affaires plus ou moins privées engagées depuis peu par le patron de la Beac. On parle là-bas de marchandage des postes, de bizness autour des billets de banque au lieu de produire des pièces de monnaie dont la pénurie plombe les affaires dans la sous-région…

Peu avant la disparition brutale d’Idriss Deby, l’on raconte au siège de la Beac que ..le Gouverneur avait sollicité une rallonge pour parachever ses affaires engagées dans la maison.

Il faut signaler que le président Paul Biya s’est entretenu vendredi avec l’envoyé spécial et directeur de cabinet adjoint du président du Conseil militaire de transition du Tchad, Abdelkerim Idriss Deby. Pour l’hôte de M. Biya, cette rencontre visait à expliquer « le processus d’une transition apaisée, dans le calme, qui aboutirait à des élections libres, transparentes et démocratiques ». a-t-il déclaré à la presse. D’autres sources non officielles indiquent que cette rencontre avait un lien étroit avec la situation du gouverneur de la Beac, ayant disparu des radars.

De nombreuses révélations de nos sources au Tchad et à la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac) à Yaoundé, sont en phase de recoupement et nous y reviendrons en temps favorable.