Economie

Contrebande : 1900 téléphones portables saisis à Idenau (Sud-Ouest)

Contrebande : 1900 téléphones portables saisis à Idenau (Sud-Ouest)

L’opération a été réalisée le 11 mai dernier par la douane qui a ouvert une enquête pour démanteler ce réseau de contrebande.

La saisie a été effectuée au cours d’un contrôle de routine des éléments de la brigade commerciale des douanes d’Idenau, dans la région du Sud-Ouest. Ils ont découvert 1900 téléphones dissimulés dans des marchandises et ne disposant d’aucun document de dédouanement. Ils proviendraient, selon la douane du Nigeria.

Les propriétaires desdits téléphones ont été interpellés et sont en exploitation dans le cadre d’une enquête pour démanteler tout le réseau des personnes impliquées dans cette activité illégale. La contrebande des téléphones portables est récurrente au Cameroun. Au mois de mars 2021, la brigade mobile des douanes de Limbe, dans la région du Sud-Ouest, avait déjà procédé à la saisie, au poste de contrôle de Mudeka, d’une cargaison de plus de 2600 téléphones portables de contrebande.

Début mai, les éléments de la brigade mobile de douanes de Bonabéri, dans la ville de Douala, ont mis la main sur une cargaison de 800 téléphones portables et autres batteries. A en croire les responsables de la douane, ces terminaux en provenance du Nigeria étaient dissimulés dans les bagages d’un car de transport de personnes.

En dépit d’une augmentation du taux de pénétration du mobile au Cameroun ces 20 dernières années, les recettes douanières relatives à l’importation des téléphones portables ont drastiquement chuté. « Aujourd’hui, moins de 100 millions de FCFA sont collectés par mois sur les 2 milliards environ encaissés dans les années 2000. Cette baisse contraste avec l’augmentation du nombre et de la qualité des téléphones importés », explique-t-on à la direction générale des douanes.