Economie

Camair-co : les vols domestiques baissent de 10%

Camair-co : les vols domestiques baissent de 10%

Une dévalorisation tarifaire qui vise principalement à stimuler le trafic aérien, vers les régions qui ont été fortement affectées par Boko-haram

Il va s’en dire depuis la nomination le 7 janvier 2021 de sa classe dirigeante, c’est l’une des premières et véritables mesures commerciales que la nouvelle équipe dirigeante de la ‘ Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) s’est donné de prendre. Après une période de cessation temporaire d’activités, la Camair-co semble retrouver un nouveau souffle depuis le 12 octobre 2020, date de reprise du trafic.

En effet, afin de sortir la Camair-co de sa zone de turbulence, et conformément au plan de relance à court terme de la compagnie aérienne qui croule sous une dette de plÿs de 110 milliards de FCFA, on se souvient que, datée du 14 juillet 2020, dans une correspondance adressée par le ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République au Premier Ministre, le Président de la République instruisait l’ouverture du capital de la Camair-co à un partenaire privé. Lequel partenaire privé conformément à l’article 5 du décret du 11 septembre 2006, portant création de la Camair-Co, a donné d’ouvrir son capital social à hauteur de 51%.

Par la même correspondance, le Chef de l’Etat rappelait qu’une allocation de 15 milliards de Fcfa avait été autorisée pour un plan de restructuration, de relance et de développement de ladite compagnie. Avec donc la stratégie des nouveaux gestionnaires de la compagnie aérienne Camerounaise qui se base sur la redynamisation des lignes domestiques, la nouvelle baisse tarifaire concerne exclusivement, d’après les responsables de cette entreprise, les trois régions septentrionales du Cameroun : le Nord (Garoua), l’Adamaoua (Ngaoundéré) et l’Extrême-Nord (Maroua).

Rappelons tout de même que, la réduction de tarif décidée par le management «de la compagnie nationale, à l’intention du Grand Nord, n’est pas inédite. Ernest Dikoum, l’ancien Directeur général avait déjà procédé, en 2017, à une réduction tarifaire de 20% au départ de Maroua. Aussi il faut le souligner, les statistiques de 2016 plaçaient déjà les aéroports de Maroua-Salak et Garoua au 3ème rang en termes de volume de trafic aérien domestiques au Cameroun derrière l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen et Douala.

D’après les mêmes données, Camair-co a transporté en 2018, 343 000 passagers. Les lignes septentrionales y enregistraient 104 000 passagers, soit 30% du volume total réalisé par la Camair-co. En application, le passager eri provenance de Ngaoundéré déboursait la somme de 68 840 FCFA pour rallier Yaoundé. Au 23 février 2021, le vol «promo» aller et retour Camair-co, Douala-Ngaoundéré, se négocie «à partir de» 79 640 FCFA. 133 640 FCFA pour la ligne Douala-Maroua. Douala-Garoua est tarifé à 120 440 FCFA. Au départ de Yaoundé, te passager devra désormais débourser à destination de Garoua la somme de 120 440 FCFA (aller et retour), 133 640 FCFA à destination de Maroua, et 79.640 FCFA pour la ligne Yaoundé-Ngaoundéré.

Pour reconstituer sa flotte et devenir compétitive, la Camair-co se doit urgemment d’assurer la maintenance de l’un de ses Boeing 737-700 NG, acquérir deux aéronefs Dash Bombardier Q400, et procéder à la location de deux moteurs de dépannage du Boeing 737-700 NG.

Actuellement, la compagnie dispose officiellement de 6 aéronefs (1 Boeing 767-ER, 2 Boeing 737-700, 2 MA60, 1 Dash Q400).