Economie

Cacao : le prix chute de 75 FCFA

Cacao : le prix chute de 75 FCFA

Le prix minimum du kilogramme est passé de 1000 FCFA à 925 FCFA en six jours, selon les chiffres compilés rendus publics par le système d’information des filières.

Dans les bassins de production, le kilogramme de cacao est actuellement de 975 FCFA contre 1000 FCFA. Soit une baisse de 75 FCFA. Cette baisse du prix résulte, selon les opérateurs du ralentissement, des achats par les exportateurs qui subissent de leur côté le contrecoup de la baisse de la demande mondiale, en raison de la pandémie du coronavirus.

Bien plus, la mauvaise conjoncture globale a conduit plusieurs industriels européens et américains à rééchelonner leurs livraisons de fèves d’octobre-décembre 2020 sur la période janvier-mars 2021. Cette situation ralentit l’activité des exportateurs, peu enclins à effectuer de nouveaux achats à des prix plus attractifs.

C’est une mauvaise nouvelle pour les acteurs car les prix suivent une tendance haus-sière depuis quelques années. En 2020, le prix a connu le pic de 1200 FCFA en avril 2020. Le kilogramme de cacao coûtait 1200 FCFA dans les bassins de production au lieu de 1100 FCFA au mois de mars.

Cette situation quelque peu irrégulière en temps de pluie, était du fait de l’augmentation de la demande nationale en fèves justifiées par une transformation locale accrue. En effet, le prix du cacao connait assez régulièrement une embellie pendant la saison sèche du fait de l’accès facile des acheteurs dans les principales zones de production et la chute en saison pluvieuse. Avec la saison sèche, les routes sont plus praticables.

Le prix du cacao suit une tendance haussière depuis 2018. Passant d’une moyenne de 900 francs CFA le kilogramme en début février 2019, il est remonté à 1000 francs CFA vers la fin du mois, d’après les chiffres du Système d’information des filières (Sif). Sur la base des statistiques compilées du Sif, le prix bord champ des fèves de cacao revenait de nouveau à la barre de 1000 francs CFA dans les principaux bassins de production, en l’occurrence dans les régions du Centre, du Littoral et du Sud.