Economie

Ambam : la douane saisit 1500 téléphones portables

Ambam : la douane saisit 1500 téléphones portables

Des téléphones ont été saisis par la douane camerounaise dans cette ville, département de la Vallée du Ntem, région du Sud dans le cadre de l’opération Halcomi 3.

1500, c’ est le nombre de téléphones portables saisis le 15 octobre dernier à Ambam, région du Sud, près de la frontière entre le Cameroun, la Guinée Equatoriale et le Gabon. La saisie a été réalisée par les éléments de la douane camerounaise, le jour même de l’entrée en vigueur de la collecte des taxes sur le téléphone par voie numérique.

Ces téléphones étaient dissimulés, dans des cartons. Ils s’apprêtaient à entrer dans le marché camerounais en toute illégalité, alors même que le gouvernement veut optimiser la collecte des droits et taxes sur ses appareils. «Ils voulaient trouver un moyen de contourner la douane en dissimulant leurs marchandises dans des cartons», indique une source dans la douane.

Ce n’est pas la première fois que la douane camerounaise saisit des téléphones. Au cours de la semaine du 13 au 20 août 2020, les agents du poste de contrôle douanier de Selou Samba, dans la région de l’Adamaoua, ont saisi 20 cartons de téléphones portables dans un véhicule dans la forêt de Pakete, région du Nord. Récemment dans les villes de Garoua et Maroua, les éléments de la douane ont également saisi 707 téléphones portables androïdes et 2314 téléphones portables simples en provenance du Nigéria et dissimulés dans d’autres marchandises.

Les contrôles spéciaux effectués dans la zone II ont permis de saisir dans la ville de Yaoundé 112 colis, dont 38 colis de téléphones portables et 74 colis de diverses marchandises. «Les téléphones saisis dans la ville de Yaoundé sont la résultante des contrôles à la circulation et à la détention des véhicules. Les téléphones étaient dissimulés au milieu d’autres marchandises diverses et non déclarés aux services des douanes», a expliqué l’inspecteur principal en charge de l’affaire.

Pour lutter contre les fraudes douanières, le gouvernement impose désormais aux utilisateurs de téléphones et tablettes de s’acquitter de la taxe d’importation. Dès le 15 octobre dernier, les utilisateurs de terminaux électroniques neufs tels que les téléphones (portables ou fixes), tablettes et modems s’acquittent des droits et taxes de douane afférant à ces produits pour un montant équivalent à 33,05% de la valeur à l’usine de l’appareil concerné.