Sport

Scandale à la FECAFOOT: une équipe frauduleusement admise en 1ere division

La fédération camerounaise de football (Fecafoot) s’est attribuée un stratagème spécial pour dribler deux sentences de la justice sportive rendues en sa défaveur.

Le Comité technique transitoire (CTT), nouvel organe mis sur pied par la Fecafoot pour gérer le football professionnel après la suspension de la Ligue spécialisée dirigée par Pierre Semengue, a décidé de manière autoritaire que le club des Astres de Douala, pensionnaire du championnat professionnel Elite two, jouera la saison prochaine en division supérieure, « quel que soit son classement en championnat Elite two dans lequel il évolue cette saison ». Cette décision a été solennellement dévoilée par Alim Konate, président du CTT, le 16 janvier 2020 au siège de la Fecafoot à Yaoundé pendant une conférence de presse.

« C’est une solution qui, peut-être, n’est pas la meilleure mais, c’est la meilleure que nous avons trouvée pour répondre au problème qui était posé » a justifié Alim Konate. En attendant la réaction du syndicat des clubs professionnels, cette décision prise unilatéralement va sans douter tuer les enjeux et encourager la tricherie, avec une équipe des Astres qui va se transformer à un moment, en bonne distributrice des points aux équipes menacées de relégation. « Avant le coup d’envoi de la saison, il a été arrêté que les quatre derniers clubs au classement du championnat Elite one à la fin de la saison seront relégués et que les deux premiers au classement à la fin du championnat Elite two, monteront pour un championnat à 16 clubs la saison prochaine.

Maintenant que les organisateurs décident de déclarer Astres FC déjà admis avant terme, cela risque de créer d’autres problèmes en fin de championnat. J’estime que la Fecafoot aurait gagné si elle avait accepté au départ de remettre tout à zéro en appliquant simplement les décisions de justice rendues avant le début de la saison » pense Roger Noah, président d’AS Fortuna de Mfou, club d’Elite one. La Fecafoot accorde un statut spécial au club des Astres de Douala, parce qu’elle refuse d’exécuter deux sentences de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC).

2 Avant le coup d’envoi des championnats professionnels 2019/2020, la CCA avait ordonné le maintien des clubs New stars de Douala et Astres de Douala en Elite one contre l’avis de la Fédération camerounaise de football qui les a relégués en Elite two… Si le CTT a finalement trouvé un terrain d’entente avec Dieudonné Kamdem, le président des Astres de Douala, il a fait appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) au sujet de la sentence concernant le cas de New stars de Douala. Le TAS n’a pas encore tranché. En attendant, New stars boycotte le championnat Elite two qui est rendu à sa 15e journée.