Sport

Salaires des joueurs impayés: le dossier désormais aux oubliettes

Salaires des joueurs impayés: le dossier désormais aux oubliettes
Alors que l'on s'achemine vers l'ouverture d'une nouvelle saison, le feuilleton à rebondissement des salaires impayés est toujours d'actualité. La Fécafoot et la LFPC ne semblent plus préoccuper par ce dossier malgré les représailles de la FIFA.

On se souvient qu'en février 2019, grâce au syndicat national des footballeurs camerounais, une correspondance de la Fifpro adressée à la FIFA et la CAF dénonçait la situation alarmante des salaires impayés des joueurs sur deux saisons (2016-2017 et 2017-2018).

Cette plainte visait 24 clubs Camerounais insolvables. En guise de réaction, la FIFA a servi à la Fécafoot une correspondance le 18 février 2019 pour la sommer de se pencher sur le dossier. Une réunion s'est tenue urgemment et autour de la table il y avait le Minsep, la LFPC, le Synafoc et les clubs concernés. Elle avait permis de procéder à une évaluation de la situation et à mettre sur pied un comité Ah-doc présidée par Faustin Domkeu dont le club fait partie des mises en cause.

Objectif : trouver des solutions pour prendre la mesure de cette situation urgente. Lors de la deuxième assise qui s'est tenue le 19 mars 2019, après la contestation de la dette de 555 155 000 FCFA, a été suggérée, la mise en place d'une plateforme permanente de contrôle entre toutes les parties concernées, chargée de veiller de manière préventive à la bonne exécution des relations contractuelles entre joueurs et clubs.

Non satisfaite de cette mesure, la FIFA dans une correspondance datée du 22 mai 2019, décriait la qualité partisane des membres de cette commission Ad-hoc présidée par un mise en cause (Faustin Domkeu). L'instance du football mondial avait également donné au comité Ah-doc le délai du 31 mai 2019 pour présenter les rapports de cette réunion. Mais à ce jour, c'est le clair obscure.

Ce sont des footballeurs fauchés et sacrifiés sur l'autel de l'injustice qui s'apprêtent donc à reprendre du service en vue de la saison prochaine. Salaires et primes impayés devraient davantage être le lot commun de ces galériens du football camerounais.