Sport

Mondial 2002 - Emmanuel Petit : « Le Sénégal avait marabouté la France »

Mondial 2002 - Emmanuel Petit : « Le Sénégal avait marabouté la France »

Le 31 mai 2002 à Séoul, le Sénégal affronte en match d’ouverture la France, championne du monde en titre. Les Lions de la Teranga, qui disputent leur première phase finale, font tomber les Bleus grâce à un but de Bouba Diop en première mi-temps.

Il y a 18 ans jour pour jour, le Sénégal créait la sensation en battant l’équipe de France (1-0), championne du monde en titre, pour son entrée en lice à la Coupe du monde 2002. Le but de Papa Bouba Diop à la demi-heure du jeu a permis aux Lions de la Téranga de faire chuter le champion du Monde en titre (à l’époque) sur les terres asiatiques. Un mauvais souvenir pour  Emmanuel Petit.

Invité à revenir sur ce match par le quotidien sénégalais Record, l’ancien international tricolore Emmanuel Petit estime que tout ne s’est peut-être pas joué sur le terrain. Pour l’ancien tricolore, les Bleus auraient été victimes de sorcellerie !

« Les marabouts ont contribué à la victoire du Sénégal (éclats de rires). Je vais vous raconter une anecdote : un an avant la coupe du monde en Corée, je suis sur une plage en France. Un vendeur à la sauvette vient me voir. Il me regarde sérieusement et me dit : « tu sais la coupe du monde qui aura lieu dans un an la France va affronter le Sénégal et va perdre par un but à zéro, parce que nos marabouts sont très puissants au Sénégal. Vous allez voir. (…) ça m’est venu à l’esprit et je me suis dit peut-être que la France a été maraboutée. On a eu beaucoup de malchance dans ce match. On a tapé les poteaux et la barre transversale plusieurs fois. Il ne manquait que ce but. Non mais sérieusement, le Sénégal méritait cette victoire », confie-t-il dans un entretien avec Record.