Sport

Le football sauve Njoya Ajara du mariage forcé

Le football sauve Njoya Ajara du mariage forcé
Le mariage forcé est une triste réalité en Afrique en général. Et d’après l’UNICEF, 38% des filles sont victimes de mariage forcé avant l’âge de 18 ans au Cameroun. Un destin affreux auquel a heureusement échappé la Lionne Indomptable Nchout Njoya Ajara, qui vient de révéler avoir trouvé son échappatoire grâce au football.

Une grande partie de notre société est encore encrée dans des valeurs patriarcales, celle-ci se complaît encore à choisir le destin de la jeune fille camerounaise en la conduisant dans des mariages de reproduction, des mariages précoces ou des mariages forcés. Une pratique combattue par de nombreuses organisations internationales et associations qui ont à cœur de protéger la jeune fille, garantir son autonomie et lutter contre sa discrimination.

En dépit de ces efforts, force est malheureusement de constater que ces tares persistent toujours au Cameroun et dans plusieurs pays d’Afrique. Et la Lionne Indomptable Nchout Njoya Ajara vient d’ailleurs de révéler avoir évité de peu cela, sauvée par le rêve qu’elle nourrissait intimement dans son enfance : Jouer au football et revêtir la tunique Vert-Rouge-Jaune.
Sur Facebook, en légende d’une photo où elle pose avec le maillot des Lionnes Indomptables, celle qui a été nominée pour le plus beau but de l’année s’est fendue d’un message illustrant sur son rêve de football glissant comment elle avait échappé au destin tout tracé qui lui tendait les bras :
« MON REVE EN VERT ROUGE ET JAUNE
Réaliser son rêve est à la portée de tous. Il faut juste y croire, et se donner les moyens.

Tout ce qu’un humain peut imaginer est réalisable, du peu d’y ajouter de la rigueur, de la persévérance et du travail.
Mon rêve était de jouer au football, mais pas seulement, mais surtout de porter un jour le maillot vert, rouge et jaune. Et briller avec son étoile sur le rouge.

Ce rêve m’a aidé à échapper à un destin tout fait de jeune épouse en 2éme ou 3éme noce.
Ce rêve était comme mon enfant. Je l’ai nourri en moi, je l’ai protégé contre les jaloux, les mesquins, et les faux amis. Il a grandi en moi avec ma passion du football.
Jouer pour les Lionnes Indomptables est la réalisation du plus beau rêve de ma vie.

Le maillot des Lionnes Indomptables me transforme et me transcende. Il décuple mes forces, il m’emmène à me surpasser.
Courir, récupérer des balles, combler la montée d’une coéquipière, faire une passe décisive ou marquer me rend heureuse de rendre heureux mes compatriotes.
Aidons nos enfants à poursuivre et réaliser leur rêve. Leur bonheur se trouve au bout.

J’ai réalisé mon rêve de porter le plus beau maillot du monde, et c’est aussi grâce à vous. MERCI À VOUS ».
Des paroles sages qui, on l’espère, ne tomberont pas dans les oreilles de sourds. Disons NON au mariage forcé de la jeune fille camerounaise et partout dans le monde.