Sport

Italie : La Juventus s'en remet à Cristiano Ronaldo et à sa bonne étoile face à l'Atalanta

Italie : La Juventus s'en remet à Cristiano Ronaldo et à sa bonne étoile face à l'Atalanta

Grâce à deux penalties de CR7, la Vieille Dame a sauvé la mise face à la brillante équipe de Bergame (2-2). Celle-ci même qui avait ouvert le score puis repris l’avantage à dix minutes de la fin de la rencontre, avant une frustration immense.

Samedi, Juventus a obtenu un nul qui sonne comme une victoire face à Atalanta Bergame d’Adrien Tameze entré en jeu à la 75e minute. Menée par deux fois, la Juve est parvenue à recoller pour obtenir un point miraculeux (2-2),  dans son antre de l’Allianz Stadium, à l’occasion de la 32e journée de Serie A.

Bon tirage ou mauvais tirage pour le PSG ? Il est en tous cas sans doute un peu plus facile désormais de se faire une idée de la valeur du futur adversaire des Parisiens en quarts de finale de la Ligue des Champions. Un indice est venu à la 20e minute du match, quand a été affiché le taux de possession: sur le terrain de la Juventus, l’Atalanta avait eu la balle plus de 70% du temps ! Après cinq minutes difficiles, les Bergamasques ont en fait littéralement asphyxié la Juventus et ont logiquement pris l’avantage par Zapata (16e).

Sur le coup, la « Dea » a étalé les deux faces de son potentiel offensif: le génie de son capitaine « Papu » Gomez, qui a éliminé De Ligt d’une feinte puis d’une passe de l’extérieur, puis la puissance de Zapata, qui a laissé Bentancur sur les fesses.

La leçon : La Juve revient de loin

La Juve alors souffrait vraiment. Elle est revenue dans le match après la pause, sur un premier penalty de Ronaldo, accordé après une main de De Roon (1-1; 55e). Pendant 20 minutes, l’Atalanta a cherché son souffle. Elle l’a retrouvé avec les entrées de Muriel et Malinovskiy, auteur du but du 2-1 d’une superbe frappe sèche du droit (81e).

L’équipe de Gian Piero Gasperini semblait alors lancée vers une sixième victoire d’affilée et vers la deuxième place du classement. Mais la Juventus a été sauvée d’une deuxième défaite consécutive par une autre main, celle de Muriel. Ronaldo a tiré fort dans le petit filet et les Turinois ont sauvé un point (2-2, 90e).