Sport

Chan 2020 : le Cameroun se fixe un nouveau délai

Chan 2020 : le Cameroun se fixe un nouveau délai
« Pour moi, c’est une garantie, parce que les entreprises ont signé ce contrat de performance, les entreprises se sont spontanément engagées à aller vers la fin de la demande de nouvelles prolongations de délais, parce qu’il n’y en aura plus. Je suis convaincue que d’ici mi-mars, nous serons vraiment dans les conditions optimales pour l’accueil de nombreux participants au CHAN dans notre pays ». Ce sont des propos de la ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès. Elle s’est exprimée lors d’une interview avec la CRTV radio ce 23 janvier 2020 sur les chantiers routiers relatifs à l’organisation du CHAN.

Elle reconnait les efforts à faire s’agissant des voies d’accès dans les quartiers, surtout dans les villes de Yaoundé et Douala d’ou la prescription de l’accélération des travaux et signature des contrats de performance avec les différents prestataires. Elle explique cela par l’évidence.

« Bien évidement! C’est d’ailleurs pourquoi sur très haute instruction du Chef de l’Etat, nous sommes en train de tester une approche innovante de bitume avec le BCR à Bafoussam, Bertoua et Garoua. L’une des causes qui freinent l’amélioration des voies d’accès dans nos différents quartiers, c’est la dépendance au bitume qui est importé, c’est le coût onéreux du goudron. Alors qu’avec le BCR, c’est 5 fois moins cher, et nous avons tous les intrants sur place au Cameroun » a-t-elle confié avant de conclure par la satisfaction ressentie à Buea et Limbe lors de ses visites :



« Oui, par l’engagement des entreprises mobilisées sur le terrain d’achever les voies à elles confiées dans les délais. J’ai été très contente de voir que les routes sont lancées et d’ici février et mars, ces voies seront prêtes pour accueillir le CHAN ».