Sport

Alain Siekapen, grand karatéka camerounais décède du coronavirus

Alain Siekapen, grand karatéka camerounais décède du coronavirus

Alain Siekapen, grand sportif décède du coronavirus à l’hôpital Delafontaine de Seine-Saint-Denis près de Paris.

Le karaté camerounais porte le deuil de la disparition de l’un de ses personnages vedettes. Alain Siekapen puisqu’il s’agit de lui vient de rendre l’âme en France. L’annonce de son décès est tombée hier samedi matin lorsque son épouse reçoit un coup de fil lui demandant de venir d’urgence à l’hôpital pour l’identification du corps avant l’usage habituel à pareil circonstance.

« L’ancien international karatéka Camerounais, Alain Siekapen, premier président du collectif des karateka Camerounais de la diaspora, nous a prématurément quitté depuis ce matin frappé par le COVID 19, qui ne lui a laissé aucune chance après plusieurs jours de batailles entre volonté et soin,» pouvait-on lire sur la page de l’actuel président des karateka Rodrigue Ngué.

Testé positif au coronavirus, l’ancien international karatéka camerounais a succombé  samedi aux affres de cette pandémie. Il s’agit de la deuxième victime camerounaise du coronavirus en France.

Nous voulons exprimer nos plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux proches du défunt.