Sport

'Ahmad Ahmad vient d'utiliser Eto'o pour frustrer Nchout Adjara Njoya'

'Ahmad Ahmad vient d'utiliser Eto'o pour frustrer Nchout Adjara Njoya'
Le journaliste en service au quotidien Le Messager affirme que le président de la Confédération africaine de football s’est encore joué de Samuel Eto’o Fils.

Depuis hier soir 7 janvier 2020, on sait que la Lionne indomptable Nchout Ajara n’a pas gagné le prix du ballon d’or africain. Le journaliste Souley Onohiolo analysant ce qui s’est passé, affirme qu’Ahmad Ahmad s’est joué une fois de plus de Samuel Eto’o Fils. Il pense qu’avec ce qui vient de se passer, l’ancien capitaine des Lions indomptables doit revoir ses relations avec le malgache Ahmad Ahmad.

«Cette 2ème trahison contre un Ami n’est-elle pas une occasion pour Samuel Eto’o de revisiter le bon sens de cette foutaise amitié de pacotille? Sauf à penser que notre Pichichi national s’y plaise, y trouve un goût narcissique et sibyllin à voir un roublard prendre appui sur lui pour narguer souverainement son peuple; son beau pays; Samuel Eto’o doit mettre un terme à cette « chère amitié » naïve. Ahmad Ahmad savait que les camerounais (le monde entier) attendaient la consecration de Nchout Adjara Njoya. En désignant Père Sam pour présenter cette cérémonie quelques naïfs (j’en fais partie. Hélas); croyaient à une double consécration. Nous pensions que c’était gagné. Pour Nchout Adjara Njoya. Au moins. La Lionne indomptable avait des arguments en sa faveur. C’était sans compter avec la complaisance fantoche des « complices » du « mauvais Ami » Ahmad Ahmad», écrit le journaliste.

Souley Onohiolo rappelle que le président de la Confédération africaine de football (Caf) s’est d’abord joué de son supposé «Ami», Eto’o Fils à l’époque de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019. La Can dont l’organisation a été retirée au Cameroun, pourtant le malgache avait écarté des esprits des camerounais cette hypothèse.

«Ahmad Ahmad n’est pas à sa première forfaiture contre Samuel Eto’o fils. Rappel de mémoire. Se fendant en remerciements sur le perron du palais de l’unité, il disait qu’il a accepté l’invitation du président de la République Paul Biya grâce à la stratégie négociante de Samuel Eto’o. Mais pourtant. Sans façon ; cet espiègle renard spécialiste du double langage et du double caractère a refusé l’organisation de la Can 2019 au Cameroun (C’est vrai que sur ce plan, Ahmad Ahmad n’est pas l’unique coupable exclusif). Mais quand même!!! On se souvient que dans sa propension vengeresse contre son prédécesseur, le camerounais Issa Hayatou, il a régulièrement dessiné le diable sur le mur», écrit Souley Onohiolo.