Societe

Yaoundé va-t-il lâcher définitivement la famille de Victor Fotso ?

Yaoundé va-t-il lâcher définitivement la famille de Victor Fotso ?

Les impôts réclament à la famille de l’homme d’affaires mort en mars 2020, la somme de 200 millions de FCFA.

Il y a de cela un an maintenant, le défunt homme d’affaires offrait un don d’une valeur de 1 milliard de FCFA au diocèse de Bafoussam. Un don qui entrait dans le cadre de la construction de la paroisse cathédrale de ce diocèse de la région de l’Ouest Cameroun.

Selon les responsables des impôts, les droits d’enregistrement dudit don s’élèvent à 200 millions de FCFA.  C’est d’ailleurs le directeur générale des Impôts qui vient de saisir Laure Toukam Fotso, l’administratrice principale des biens de la famille du défunt Fotso Victor. Ce responsable du fisc répond à une requête de Laure Toukam Fotso qui  contestait le paiement  de ce montant.

Vieux lion

« J’ai l’honneur de vous faire connaitre que malgré un examen attentif de votre requête, il ne m’a pas été possible de lui réserver une suite favorable», peut-on lire dans la réponse à Laure Fotso.  La famille n’élude cependant pas la possibilité de renvoyer le service des impôts vers le diocèse de Bafoussam, bénéficiaire dudit don.

De l’avis de certains observateurs de notre vie politique nationale, cette affaire montre que le régime lâche de plus en plus, la famille de Victor Fosto. De son vivant, l’homme d’affaires a été un grand soutien du régime du vieux lion. Membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), il est élu conseiller municipale et par la suite désigné maire de la commune d’arrondissement de Bandjou. Lors du double scrutin de février 2020, il avait été réélu.