Societe

Une bagarre tourne au meurtre dans le Mbam-et-Kim

Une bagarre tourne au meurtre dans le Mbam-et-Kim

Un homme de 42 ans a trouvé la mort au cours d’une bagarre avec son beau-frère.

Meurtre à Ngoro, département du Mbam-et-Kim, région du Centre. Le 7 avril 2020, un homme de 42 ans a trouvé la mort au cours d’une bagarre avec son beau-frère Pascal Kouya.

Tout part d’un simple regard

Le drame part d’un simple regard que l’accusé a lancé à la victime, apprend-on. «J’étais assis avec mes frères dans un tournedos du village, on buvait. Quand iI est arrivé, j’ai jeté un coup d’œil à son endroit. Il m’a demandé pourquoi je le regarde. Je lui ai demandé ou est le problème. Il m’a insulté. Après il m’a pris par le coup. C’est comme ça qu’on a commencé à se battre », raconte Pascal Kouya à nos confrères de Cameroun.info.

Le coup fatal

Tous les efforts des témoins oculaires pour séparer la bagarre entre les deux hommes ont été insignifiants : « Comme il était plus fort que moi, il m’a renversé à plusieurs reprises. On a recommencé à se battre. Je l’ai mordu. On nous a à nouveau séparés. J’ai pris un caillou et l’ai assommé sur la hanche. Il a encore sauté sur moi. Mais quand il me lâche, il pousse un grand soupir. C’est ainsi qu’il s’est écroulé », a ajouté le tortionnaire du défunt.

Le présumé tueur a lui-même transporté sa victime à bord d’une moto pour la conduire à l’hôpital. Mais malheureusement, le quadragénaire n’aura pas de chance puisqu’il succombera à sa douleur avant d’arriver à destination.

Pascal Kouya a été interpellé par les éléments de la gendarmerie pour répondre de ses actes.

En 2012, rappelle-t-on, la localité de Ngoro avait défrayé la chronique. C’était à cause d’un procès inédit entre le maire de la ville et la famille d’un cadavre dont l’exhumation annoncé porterait un coup fatal au chef de l’exécutif de la ville.