Societe

Tchad: 92 soldats tués dans une attaque de Boko Haram

Tchad: 92 soldats tués dans une attaque de Boko Haram

L’armée tchadienne est endeuillée. Dans la nuit du dimanche au lundi 23 mars, 92 soldats tchadiens ont été tués dans une attaque du groupe Boko Haram dans à Boma, une zone semi-insulaire située dans la province du Lac.

Les forces de défense et de sécurité tchadiennes ont subi le plus gros revers de l’histoire dans une attaque terroriste. Frappée de plein fouet, l’armée a perdu 92 soldats. « Nous avons perdu 92 de nos soldats, sous-officiers et officiers » dans l’attaque qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi. « C’est la première fois que nous perdons autant d’hommes« , a déclaré le président Déby Itno dans une intervention télévisée. Accompagné du ministre de la défense et du chef d’Etat-major des armées, le président s’est rendu sur s’est rendu sur les lieux du drame.

Dans l’attaque, des civils ont été également tués alors que 24 véhicules de l’armée dont des blindés ont été détruits. Par ailleurs, les combattants de Boko Haram ont toute fois réussi à emporter certains corps des leurs. Membre du G5 sahel, le Tchad est confronté à la menace de Boko Haram ainsi que des autres groupes armés actifs dans la région. Cette cinglante attaque intervient alors que la Mauritanie a pris la présidence tournante du G5 sahel.