Societe

Revue de presse du vendredi 3 avril 2020

Revue de presse du vendredi 3 avril 2020

Bonjour chers internautes et bienvenus à cette nouvelle édition de votre revue de presse quotidienne. Les journaux en kiosque ce vendredi 3 avril 2020 traitent abondamment des enjeux du coronavirus sur l’ensemble des domaines de la vie nationale.

 Ouvrons notre revue de presse par la Une du journal Le quotidien, lequel fait savoir que suite aux treize mesures de restriction prises le 17 mars dernier pour la riposte au covid-19, « Le gouvernement fait le point ». En effet, au terme de la réunion d’évaluation tenue en visioconférence ce 2 avril entre le Premier ministre et les membres du gouvernement Camerooun Tribune propose qu’  « ll faut être plus strict », peut-on lire à la Une du journal gouvernemental.

Le quotidien L’émergence relève plutôt l’aspect économique de la pandémie au Cameroun : « L’économie dit-elle primer sur la santé ?», s’interroge à sa Une, le journal vert qui relève que « La question de confinement total cache des craintes d’anéantissement du pays ».

Le journal Essingan quant à lui voit en la gestion du covid-19 au Cameroun, une récupération politique tel qu’il titre à sa Une, « Coronavirus, la nouvelle arme du complot » contre le régime Biya.  Pour le journal de Marie Robert Eloundou, « La gestion de la pandémie met en épingle des collusions entre les adversaires politiques et acteurs du sérail pour la chute du régime de Paul Biya par la rue ». Et au quotidien Mutations de renchérir l’information en soulignant que dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, le coronavirus est « Une guerre dans la guerre » non sans ajouter c’est en sa page 9 que « C’est le virus de la récupération ».

En sa Une, Matila s’intéresse à « Ce que la pandémie coute à l’économie camerounaise » tandis que Réalités Plus informe à sa petite Une que dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, « Le MINJEC appuie les jeunes dans de la production du gel hydro alcoolique ».

Quelques regrets également pour ce qui est des mesures de riposte à la pandémie. Le Trihebdomadaire régional L’Œil du Sahel nous apprend « La chloroquine du Nigéria inonde Maroua », telle est la Une du journal de Guibai Gaitama en kiosque ce jour et qui mentionne que « Les moto taximen de la Bénoué sont interpellés » dans le même contexte.

Au vu de la crise au NOSO, la lutte contre Boko Haram, le « glissement de date » de la CAN 2019, « Paul, un chef d’Etat impuissant(?) », s’interroge à sa Une, quotidien Le Messager. Selon le journal de feu Pius Njawé, « Le milliard de FCFA débloqué par le président de la République pour renforcer la lutte contre le coronavirus vient se greffer aux initiatives précédentes presque toujours vouées à l’échec », l’information est à lire en page 3.

L’affaire Fotso Victor est aussi le centre d’intérêt de certains journaux : « Zacharie Ngiman l’autre Fotso Victor », titre à sa Une le journal de Georges Alain Boyomo qui explique que « Le journaliste, écrivain et homme politique présente une ‘’légende tourmentée de la démocratie emballée’’ ». Pour faire écho à Mutations, la Une de l’hebdomadaire La Missive dévoile qu’après le départ de l’homme d’affaires le 20 mars dernier, c’est « Une guerre en trois actes chez Fotso Victor ». En effet, selon l’analyse de l’hebdomadaire, le départ de Fosto Victor « précipite une guerre d’héritage en trois actes contre Paris, Washington et Bandjoun », lit-on en page 2.

L’actualité ce matin c’est aussi de la politique. « Municipales annulées à Mbangassina, Nyassa Soleil menaces de mort », tel est le titre qui barre la grande la grande Une du journal. Plus de précisons à cette information dans les pages 2 et 3.

Ainsi s’achève la revue de presse de ce jour. Faites un tour aux kiosques et débourser 400 FCFA pour faire vivre la presse. Surtout, tout en vous souhaitant bon weekend, nous vous invitions, comme l’équipe de Lebledparle.com, à respecter scrupuleusement les mesures prescrites par le gouvernement et l’OMS pour tordre le cou à la pandémie du coronavirus.

Copyright (c) : Une édition réalisée par le journal en ligne Lebledparle.com

La revue de la presse camerounaise est éditée tous les matins par les journalistes du média Lebledparle.com et nous demandent un travail considérable. Nous demandons à tous les médias numériques et traditionnels ainsi que les pages administrées sur les réseaux sociaux qui nous copient d'être professionnels et de systématiquement citer leur source en mettant un lien vers notre site ou la mention ci-dessus chaque fois qu'ils reprennent notre article. Sans quoi nous nous trouverons dans l'obligation de faire valoir nos droits. Merci pour votre compréhension.