Societe

Présence de milices pro-Biya au NOSO: Bernard Okalia confirme!

Bernard Okalia Bilaï a dévoilé mardi l'état des lieux qui prévaut actuellement sur son territoire de commandement: « Nous allons surmonter les petits derniers écueils qui sont là notamment ceux des irrédentistes qui continuent à vouloir traumatiser les populations. »

Bernard Okalia Bilaï encourage les milices privées pro-gouvernementales

Le gouverneur de la région anglophone du sud-ouest fait ensuite l'éloge des milices privées pro-gouvernementales: « Actuellement c'est les populations constituées en comités de vigilance qui aident les forces de sécurité à traquer ceux-là. »

Il poursuit en direction des médias: « Comme toujours, nous demandons aussi que la presse nous accompagne pour exalter les efforts du gouvernement, du Chef de l'Etat, des autorités et sensibiliser la population quant à leur prise en main de cette situation en la dénonçant comme elles sont en train de le faire ».



Les médias appelés en renfort

Selon les médias locaux, la région du sud-ouest réputée pour son sous-sol riche en pétrole est désormais en proie à une crise politique sans précédent. Une situation que relativise le gouverneur qui décrit le sud-ouest comme : « Une région économiquement forte qui est en train de retrouver sa sérénité. ».

Bernard Okalia Bilaï s’exprimait ce mardi midi sur la chaîne de télévision privée locale canal 2 international.

Pour rappel, depuis ce lundi 13 janvier 2020, les gouverneurs des dix (10) régions que compte le Cameroun sont réunis en conférence semestrielle autour du ministre de l'Administration Territoriale Paul Atanga Nji. Les chefs de terre préparent également l’organisation des élections législatives et municipales du 9 février prochain.