Societe

Nord : 600 foyers améliorés distribués pour contrer la désertification

Nord : 600 foyers améliorés distribués pour contrer la désertification

L’opération est ménée par le Minepded et différents partenaires au développement.

Le 17 juin dernier et dans la suite de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, 600 foyers améliorés ont été distribués aux populations de la commune de Lagdo et ses environs. Cette action du Ministère de l’Environnement., de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded) et de ses partenaires au développement, notamment le Programme national de développement participatif (Pndp) via le projet Redd+ vise à lutter contre la déforestation et le changement climatique.

En effet, l’effet combiné de la dépendance vis-à-vis du bois-énergie et l’accroissement de la population dans la région du Nord a accéléré la demande. Par ailleurs, le bois constitue la seule source d’énergie de cuisson accessible par plus de 80 % des ménages du Nord. Ce qui est à l’origine aujourd’hui d’une crise à la fois environnementale, économique et sanitaire. Dans l’optique de réduire cette demande et de préserver les équilibres écologiques de la région, les foyers améliorés sont proposés par l’État et divers-organismes nationaux et internationaux.

«Grâce à ces foyers on peut économiser 40% de consommation d’énergie et cela réduit d’abord la contribution aux changements climatiques, ensuite la pression sur la ressource forestière et enfin la charge pour les femmes qui les transporte. La réduction à l’utilisation énergétique de bois de chauffe correspond à environ 250 ha de forêt qu’on peut sauvegarder par une utilisation plus efficiente de la ressource par des foyers améliorés», explique un environnementaliste.

Outre ses effets sur le plan environnemental, les foyers améliorés présentent d’autres avantages. Sur le plan économique, Ils sont susceptibles de générer de nombreux bénéfices, en ce qu’ils participent à la lutte contre la pauvreté à travers la création d’emplois locaux pour les artisans qui les fabriquent Sur le plan social, ils favorisent un gain de temps aux populations, tant dans la collecte du bois que dans la cuisson des repas. Et contribuent par la même occasion à améliorer la santé de leurs utilisateurs grâce à la baisse des quantités de fumée rejetées dans la cuisine.

«Le bois que j’utilisais pendant trois jours avec le foyer traditionnel peut me servir pendant six jours, ou même plus, avec le foyer amélioré. Cela fait qu^je fréquente rarement la brousse à la recherche du bois d’une part, d’autre part, la fumée qui provenait de la combustion du charbon avait tendance à m’étouffer et cela entraînait de nombreux problèmes de santé comme les infections des yeux et les infections pulmonaires» précise Asta

Faible utilisation

Toutefois on note encore une faible utilisation de ces foyers par la population dans la région du Nord. Les causes de la faible adoption sont entre autres les préférences culinaires de la population et les habitudes. Aussi, le cout d’acquisition de ceux-ci est souvent très élevé pour la population «pour le moment je n’utilise pas le foyer amélioré pour des raisons diverses.

Premièrement parce que c’est cher, les prix varient entre 5000 FCFA et 20 OOO FCFA selon le gabarit de l’appareil fabriqué vous voyez que ce n’est pas à la portée de tous. Par ailleurs, ils ont une faible robustesse face aux grandes marmites que j’utilise habituellement étant donné que je suis commerçante, donc j’ai même souvent peur que mes marmites l’effondrent. Bien que la coupe du bois soit interdite, je préfère quand même me livrer à cette pratique-là bien qu’elle soit jonchée de risque. Toutefois, la cuisson avec les foyers traditionnels me permet de vite faire et de vite cuire les repas», explique Khadîdja, une ménagère.

Par ailleurs, le Minepded distribue gratuitement ces foyers dans le cadre de la sensibilisation cependant au niveau de la région du Nord ces actions restent encore timides «Il faut noter que le Minepded/Nord ne bénéficie pas encore du Projet Sahel vert comme le

Minepded/Extrême Nord. Le projet Sahel Vert c’est un projet gouvernemental qui est mis en œuvre par le Minepded, qui dans sa stratégie associe la distribution gratuite des foyers améliorés aux groupes de femmes pour les permettre de réduire leur consommation en bois de chauffe. Bien que des initiatives de distribution se fasse déjà ressentir» a expliqué Presly Ngah Bongnjo, délégué régional par intérim du Minepded/Nord.